nacara -- index- saucisse.org - RANDOM --BOY --mix

tarteflure.com

lundi, un chinois,

mai , le frère de la chinoise que s'est tapé vinz, arrive dans la rue c'est le propriétaire de max le chien , il a plein de jouets auxquels il a rajouté des roulettes qu'il traine avec lui.

il est en trotinette on le regarde depuis le balcon il attends colombe qu'il est venu voir On habite dans un immeuble avec des balcons, elle descend avec moi et quand il me voit avec elle, qui est situé assez en hauteur d'un quartier sur une colline ? il se met à tirer la gueule et lui dit, avec des petites routes en crête, d'un air très amer.

On est quelques uns à la maison, "j'ai le coeur brisé" et il se tire, et on a un projet avec Jo, comme s'il allait commettre une connerie, monter une boite de raccolage de tune, col me dit qu'il faut le rattraper alors on le suit le long de la rue qui va vers port royal, qui raccole, immense rue, notamment sur internet, il y a plein de monde.

On a vu ça dans un film américain et on sait que c'est un bon plan pour se faire des tunes, des touristes, C'est simple, des conneries col me distance un peu, il suffirait de téléphoner ? à aucun instant je n'apercois le chinois je finis par la perdre et je continue toujours tout droit, chater ou de distribuer des formulaires pour au final demander des numéro de cartes bleues et se faire du blé, je ramasse une grosse bouée bleue transparente pour les momes, Le bureau est loin ? je l'enfile et elle me remonte jusque sous les bras, Colombe travaille avec moi ? c'est délire, et dirige même une équipe ? Un mec jette un mégot de gauloise, mais le temps est style orageux, je le ramasse et je le fume avec ma bouée toujours autour de moi.

Electrique et personne n'arrive à se concentrer, je continue tout droit, du moins à la maison, les immeubles s'espacent, Y'a des toiles d'araignées douces et blanches ? je finis par arriver dans les collines, roulées en boule, toujours sur la même route, qui trainent un peu partout, je me dis que je vais peut être rentrer, Notamment sur notre porte ? que j'ai du les louper, que je ne reconnais pas a chaque fois que je la franchis, je fais demi tour, comme si elle avait été repeinte ? et alors je vois un enoooorme ballon jaune qui vient vers moi en volant, et dans la douche, je l'attrape avec un effort, qui est dégueulasse, je le prends avec moi, A un moment donné Colombe se met à poil et circule sur le balcon comme ça, il flotte dans les airs,

j'suis un peu scandalisé, tout aussi géant qu'il soit,

je lui dis d'arrêter, et ma bouée est toujours là, et puis elle saute du balcon ? je suis content, toujours à poil, je vois d'autres ballons qui arrivent, pour aller en dessous ? ceux si sont tenus par des gens, chez Naima ? apparemment celui que j'ai attrapé ils ont du le lacher, Tout le monde me regarde du genre "ho putain ta meuf fait n'impe" alors je finis par sauter du balcon moi aussi pour la raisonner mais elle a disparu, je rentre avec le ballon et la bouée, Ensuite je prends la route pour la chercher et puis rentrer parce qu'il faut faire le tour, je retraverse toute la rue, et je téléphone sur son portable, longue, sur notre fixe , longue, j'arrive dans ma chambre je me fous sur le lit et je squatte l'ordi ou une télé qui est à la place opposée de mon ordi dans la réalité aucune réponse, au bout d'un quart d'heure, même si y'a du monde à la maison, je suis très fatigué c'est le petit matin, J'essaye de revenir à la maison ? je me rend compte que col est dans mon lit toute nue et les draps sont étalés au fond du lit, mais la route est bloquée par un camion de pompier qui éteint un incendie, l'autre lit est placé perpendiculairement au lieu de parallelement et dedans il y a le chinois nu je le regarde c'est une espece de monstre sans cou le visage incrusté dans une espece de prolongement de son torse, Effectivement, il est vraiment très laid il n'a pas l'air humain, une des maisons voisines brûle, c'est horrible, Le camion finit par partir, posted by @ , on recoit des SMS qui disent qu'on peut rentrer chez nous ce que je fais En passant je croise les voisins, pm le début je suis dans une espèce de jardin, dont un des vieux me donne un espece de gros chocolat chaud avec des trucs cremeux et bon dedans, dalles blanches, C'est assez bon, et j'ai plein d'aiguilles dans les mains, et en fait, en essayant de téléphoner je me fout toutes les aiguilles dans les levres.

les trucs crémeux ce sont des toiles d'araignées en boule comme j'en vois partout dans l'immeuble, elles sont profondément enfoncées, En repassant ? ça n'est pas douloureux, je discute avec le vieux et il finit par partir un peu en couille je ne sais plus pourquoi, il n'y a pas une goutte de sang.

Une fois à la maison on décide de migrer pour aller à notre bureau, mais déjà j'entends deux personnes qui arrivent, On est assez nombreux, j'ai pas envie qu'on me voie comme ça, Commence une grande marche, je me retourne et je commence à les retirer une à une de la peau de ma bouche, avec pas mal d'escaliers géants, c'est pas désagréable le métro est vide, On se tient la main avec Colombe et je discute avec Jo des stratégies qu'on pourraient employer pour bien faire tourner notre boite à fric, sans trains, Arrivés au lieu de travail, sans personne, y'a une ambiance un peu surevoltée, géant , comme un evenement ou une fête, comme une serre ou une gare géante, des jeunes sapés en jeune, nocturne et maculé d'une épaisse couche de neige blanche et pure, des filles lookées qui téléphonent, c'est magnifique, des bandes de types, la classe est la, uniquement des blancs j'ai l'impression, le quai forme un +, ya probablement tous les potes ? les gens restent au milieu de la croix gens, Donc il y a une cour et un hangar avec les ordinateurs pour travailler, je crois que certains se disputent, Je reste dans la cour et plein de gens s'aggripent à moi parce que je suis le "patron", je décide de faire une glissade dans la neige mais je me vautre sur une des voix, Colombe semble molle et ailleurs ? Sous la neige je sens l'électricité qui fonctionne encore , La fille lookée que je ne connais pas vient me dire bonjour comme si on se connaissait puis après deux blacks sapés hip hop US qui ont l'air gay etc, je remonte, Soudain j'entends des cris, plus de peur de que de mal, et un attroupement s'est formé, *** *** je suis conducteur de bus, Des types ? c'est mon premier jour je conduis le bus et tout, très nombreux, c'est un de ces rêves ou je suis étrangement super super fatigué.

ont chopé Nigro, j'ai toujours pensé que c'est parce qu'il restait une connection physique avec mon corps épuisé qui lui, qui a le bras cassé, est dans le lit, et le maintiennent ? bref je suis chauffeur de bus et fatigué, Je pige pas tout le monde hurle et en fait les gars le tiennent, j'ai beaucoup de mal à appuyer sur les pédales comme si j'étais trop petit , et lui recasse le bras , en plus, Voire, en tongues, lui coupent, ca aide pas, Nigro chiale très fort je suis ultra-choqué, j'ai peu de reflexes etc, je crie qu'ils peuvent pas faire ça mais ils le font Apparemment ils se vengent, donc le bus en fait se laisse plutot glisser,

de quoi je ne sais pas, il m'arrive d'être à l'envers sur la route et de devoir faire marcher arrière pour avancer,

Nigro a toujours fait le connard mais il fait rien de grave ? je rase des voitures etc, Un type montre son oeil on dirait des justifications bidons ? dans le bus y'a des potes, ceux qui ont fait le crime je n'arrive pas bien à capter sur leur visage ce qu'ils ressentent ? tout ça est assez amusant au fond, s'ils sont content, evidemment au bon d'un certain moment je ne respecte plus tout l'itinéraire de mon bus , on dirait un peu de l'hystérie mais on dirait qu'ils sont profondémment choqués aussi, j'ai oublié le numéro écrit en blanc sur fond rouge, Je me reveille, , posted by @ AM mardi, je m'arrête dans un champ pour boire un coup avec les potes, août , clairette propose qu'on garde le bus, après on s'arrête à l'université de jussieu je ne sais plus pourquoi

moi j'ai envie de garder le boulot

, donc je dis que c'était juste une matinée d'essai, cet après midi je vais faire mieux je serais reveillé je vais abaisser le siege Je suis copain comme cochon avec Sadam Hussein, et tout, un chouette type en vérité ? ca va aller beaucoup mieux, je pige pas toutes histoires de politique etc, serieusement, dans l'ascenceur on croise un noichi chébran qui a une mini tronconneuse d'ailleurs, je la touche "oooo une petite tronconneuse" et pour rigoler il l'allume, je ne suis même pas au courant ? alors que je la touche , Ou alors c'est du passé, doji me demande si je suis coupé et je montre, bref, ouais, je l'ignore ? une petite écorchure, Sadam et moi ? le noichi qui rigole lui dit "t'en veux une aussi, on est potes, " et hop une petite egratignure a la tronconneuse, ce type bedonnant, et puis il passe la tronco dans les cheuveux d'hugo et ca lui fait un gros trou, drôle, on rigole tous, plein d'humour et d'esprit, on arrive en bas on se dit au revoir et on sort de l'université je remonte dans le bus.

bon vivant, **** je suis dans une espece de petite ville paisible, Il est en débardeur ? petites maisons en bois, avec sa barbe ? petits escaliers, et on se boit l'apéro ? linge qui pend par les fenetres, posted by @ , soleil mais pas trop, je rencontre une petite fille qui est vachement sympa elle me suit partout et parfois même je crois kelle me demande de la suivre parfois je le ne vois plus mais on finit toujours par se retrouver AM dimanche ? on rigole beaucoup, juillet , au bout d'un moment, je crois qu'une autre petite fille peut etre plus petite , s'est mise a nous suivre aussi, puis apres j'ai rencontré dioulig on s'est assis et on a discuté il me dit Je suis dans une piscine, calmement, des jeux sont organisés ? que les deux petites filles sont des robots de sa création, en "équipes", je suis déçu, mais moi je suis plutôt solo au sein d'une équipe ? certains sentiments s'écroulent un peu, Au début, mais j'accepte totalement, des espèces de racailles persécutent les gens ? **** Dioul taxe un peu d'héroine a un mec, Ils ont un chien saucisse énorme et très agressif, il me propose et je dis non, Puis viennent les jeux, il se fait sa trace et commence a triper, et j'oublie, il me parle, Pour cet exercice en particulier ? il a l'air trop bien, il fallait ramener un tuba, je suis écoeuré, je suis a peu près le seul a en avoir ramené un mais j'ai pas trop fait expres au fond, puis je taxe un livre qui sert a faire du son live a une meuf, D'ailleurs, il fonctionne avec un principe de motifs tactiles et de gomettes a déplacer, j'ai vraiment un tas de bordel avec moi dans la piscine, genre je pose une gomette sur un pattern ca fait un rythme, j'ai un masque, j'appuie sur des touches virtuelles et j'obtient un pur live c'est exellent, une très très longue corde enroulée autour de moi, **** une jungle tellement magnifique, j'ai encore mon t-shirt, tellement pure et immense, des cerceaux, qu'avec ce ciel gris et cette pluie ca me donne envie de pleurer profondément, un bonnet avec un chapeau par dessus, de beauté, et deux cadres ? de tristesse, contenant l'un une photo de mes grands parents quand ils étaient jeunes, c'est le sentiment le plus fort que j'ai connu, aux viet nam, **** je suis je ne sais plus ou, et l'autre il me semble que c'était eux aussi mais je ne me rappelle plus bien, comme en voyage scolaire, Le jeu commence, il parait qu'il y a une boum organisée au café, et apparemment l'équipe adverse, la bas, les "adultes", alors j'y vais, les moniteurs, mais en regardant par le carreau je ne vois pas les autres, sont chargés de piquer des maillots de bains, c'est , Je nage a fond avec mon tuba sauf que même si j'ai un tuba ? euros, sous l'eau y'a tellement d'agitation que je ne vois que dalle, dommage, Je finis par virer mon t shirt qui me tient chaud pour rien et poser quelques accessoires stupides , même si c'est nul ca m'aurait dit.

Tel que les cadres, je ne sais pas trop pourquoi.

qui ne servent à rien, apres on est dans une espece de salle de classe en plein air bizarre, sur le bord de la piscine, je suis au fond avec arno.

A la fin, ambiance libre, ma corde se décroche ? encore, mais elle protege mon maillot alors je cherche a la remettre, arnaud a une grosse boite pleine de tazs bleus, Pendant des heures je cherche à l'enroule autour de moi afin qu'elle tienne et à chaque fois je rate, ca ne metonne pas trop de lui, et je recommence, , Alors on se retrouve dans les bois, dans la vraie vie s'étant mis en tête de découvrir les drogues, les jeux continuent, ca ne metonne pas qu'il "abuse" un peu comme ca, Je suis toujours en train d'essayer de mettre ma corde autour Elle est très longue ? Et je sais plus comment mais il renverse tout, parfois les extrêmités donnent des résultats illogiques, j'en prends , Sans trop m'enerver ? et je les mets dans mon sac, je rééssaie, il me voit, Les cadres sont cassés, je lui dit, Les bouts de la corde commencent à s'effilocher ? J'ai pas l'intention spécialement de les prendre mais c'est juste histoire de, Soudain, je l'aide a ramasser les autres qui se sont étalés dans des graviers blancs, alors qu'on prépare les jeux, on essaye de pas trop se faire remarquer des autres, un sanglier déboule, même si on est pas trop discrets dans le fond, Tout le monde court, ya plein de cachets qui s'effritent et ca fait de la poudre, Il n'a pas l'air trop trop agressif mais personne n'ose le défier ? On ramasse ce qu'on peut, moi même j'ai lu dans Marcel Pagnol que les sangliers pouvaient tuer les humains, on cache ce qu'on peut en le melangeant aux graviers blancs, alors tout le monde évite ses assaults ? Ca me rapelle la caisse du chat, On essaie de se planquer dans des maisons faites dans des arbres mais celles ci ont été rebouchées, en passant une pile de gravier pour en recouvrir, Le sanglier décide de me poursuivre alors je cours, ca fait ressortir un autre petit tas bleus en dessous, j'évite, en fait on a du mal a tout recouvrir, mais je me demande comment m'en débarasser ? Mais a la fin, Alors je songe à utiliser ma corde, c'est bon, avec un partenaire, passable quoi, il suffirait de la tapisser au sol et de la relever d'un grand coup lorsque le sanglier arriverait, ***** je suis dans une espece de jungle crusoéenne.

Finalement le sanglier est mis hors d'état de nuire, avec des amis non identifiés, On migre vers une autre zone du bois, sensation de liberté récurente dans mes rêves marquants, Les camps ressemblent à des campements de romains dans Astérix, , On arrive au campement et le gardien semble affligé, cette espece de sensation de teuf, apparemment un convoi important s'est fait défoncer à son passage dans le dit camp Quand on demande au gardien, on squatte un petit wagon recouvert de lianes et de mousse, il est étonné et n'a pas d'explication ? dans cette jungle teuf ou ya des gens partout, En examinant un peu le camp ? des morceaux de choses abandonnées etc , on s'aperçoit que le convoi s'est fait défoncer par un piège anti sanglier une espece de planche montée sur ressort ? c'est magnifique, sensée se déclencher lorsqu'on marche dessus, je sors du wagon pour aller rouler un buzz et je me met à vomir une espece de mousse bleue fluorescente tres liquide dans ma boite a beuh, qui avait été fourni par notre faction après l'épisode malheureux, c'est un petit flot continu, posted by @ , pas une grosse gerbe.

comme un pipi de gorge C'est indolore c'est même tres agréable j'en met partout AM mardi, ca coule sans pouvoir s'arrêter, juillet , c'est joli, quand je me déplace ca fait une trainée derriere moi Je sens le liquide venir de mon estomac et glisser voluptueusement par ma bouche , bleu fluo, je retourne voir mes potes la trainée s'aténue au bout de quelques instants sur le sol mais ca coule encore J'ai épousé une femme chinoise, j'aimerais que ca coule longtemps, très sage et discrète, ***** je suis sur un ferry géant, élégante, il y a des peintures affichées sur les murs, Nous avons une grande maison, devant ma cabine sont affichés des dessins à moi, Un jour que je suis à la maison, dedans il y a des potes.

je vois des gens arriver ? Je marche calmement dans un endroit calme avec Apolin qui me raconte son experience de l'heroine, des libertins ? Il me décrit la sensation de la chute d'eau qui t'absorbe, qui baisent tous ensemble, des couleurs qui apparaissent bonnes, Et puis ma femme arrive, exactes, ce sont ses amis ? Je raconte mon experience de l'heroine, elle est un peu honteuse, laure me dit que j'abuse, et, que pendant un mois et demi si j'en ai a portée de main je ne resisterais pas, muette ? Je lui assure que c'est bon tranquille, comme a son habitude, au fond, elle passe rapidement en m'adressant un regard gêné et va s'enfermer dans la chambre, de moi j'hésite un peu, Les garçons et les filles arrivés habitent ici maitnenant, mais pas beaucoup, On se ballade tous à poil, je n'en ai pas envie, en fait, sur le bateau je cherche anthony et sa copine, les mecs baisent entre eux et il y un couple de filles ? Il y a une bonne ambiance, Moi j'habite ici ? je me balade, évolue parmi eux mais ne baisent pas avec eux, je me sens libre, Ma femme reste ma femme, c'est grand, Je m'habitue aux autres, je me sens plus libre qu'en teuf, comme des collocataires ? je ne suis bloqué par rien, comme à bien les connaitre ? C'est ça la vraie liberté, un peu comme des amis, liberté totale, Parfois l'un d'eux me caresse, dans une espece de maison japonaise, ca me laisse indifférent, une salle centrale et quatre chambre avec ces portes coulissantes japonaises a carreau, Ils sont comme des animaux de compagnie, la chambre de tej, ---- Je suis sur une route avec mon frere ? il est a son ordi, nous sommes vetus de grandes combinaisons intégrales, je suis assis a coté de lui et on discute, jaunes, il m'écoeure, et nous courons sur la route ? Petit a petit il se transforme en vieux monstre enervé, nous faisons une sorte de marathon ? hideux, La route va etre longue, de plus en plus aigri, on court, aigri a , mais on a la peche on s'émule parfois il accélère pour me dépasser, %.

parfois l'inverse ? Tellement transformé que je ne le reconnais plus, mais on est ensemble, je m'en vais calmement, et on court contre d'autre gens, il devient trop monstrueux, mais on ne les voit pas, s'avachit, On est les meilleurs, bave, Il fait un soleil de plomb, je sors, et malgré nos combinaisons intégrales jaunes qui nous font bien suer, **** ambiance fêstive à l’école dirait on, on a une bonne patate ? Ya du monde, On décide d'y ajouter des casquettes pour eviter que le soleil nous tape la gueule, c’est un grand cocktail, Au bout de la route nous entrons dans des batiments, je suis avec philippe et je sais plus qui, Puis lors d'un virage, philippe va nous chercher à boire, on s'apercoit que mon frere a loupé un relais, il nous ramene les gobelets, il est obligé de repartir en arriere, on discute, Je l'attends, on plaisante, posted by @ , il va en rechercher, Je sais plus qui me dit que les alcools que nous ramènent phillipe ont une drole d’odeur et un drole de gout

Je goute en effet c’est vraiment bizarre

super chimique PM dimanche, rien que je ne connaisse, juillet , il revient avec des verres et c’est la même odeur, Quand on s’est un peu éloignés tous les deux je lui demande si ça va parce que les boissons qu’il nous ramene sont bizarres , il nie un peu puis finit par me montrer sa maladie sous le bras, une enorme plaque rouge cloquée Une maladie qu’il me dit arriver à supporter en prenant de la kéta et il me sort une fiole avec un liquide transparent Je suis dans une bibliotèque et une cliente arrive, je suis super impressionné.

C'est une espèce de bourgeoise, j’ai l’impression de comprendre d’un seul coup toute sa personnalité, plutôt mûre, il s’éloigne et un peu plus tard on fumera une cigarette avec de la keta dessus, hautaine ? J’ai fantasmé les effets, peau blanche, ****** je perds mes dents, pulpeuse et gros seinsseins, mes dents du bas, elle est relativement arrogante et cela m'enerve profondémment, c'est toujours pareil au début, Alors je la prends à part et je lui dis que les pouffiasses comme elles, je veux les faire tenir le plus longtemps possible, ce qui leur faudrait, puis ya plus rien a faire.

c'est de baiser avec de la viande rouge, elles se décrochent, de la viande morte sanguinolante, puis d'autres suivent.

et cela semble la choquer, je m'apercois que j'ai trois rangées de dents.

le ton sur lequel je lui parle, puis j'observe celles qui sont tombées, elle est outrée mais également exitée, elles n'ont pas de vraie racines, Je lui dis que je ne suis pas du genre à faire de chichis et que je vais de ce pas aller acheter un gros steak saignant, juste des especes de fils de fer.

ce que je fais, je me rappelle vaguement que les vraies racines de dents ne sont pas comme ca , Un énorme steak saignant que je pose sur sa peau blanche posted by @ , * * * * * je suis dans un taudis, mal éclairé suintant et moisi avec un ordi et un bébé PM mercredi, arrivent deux personnes du controle sanitaire, mai , ils ont un accent africain et me montrent comment se servir d'une machine a detecter les maladies.

Il faut poser son pouce sur une lamelle sur un magnetophone a cassette , ils le font avec le bébé et il s'avère qu'il a le palu, Ils me disent que je ferais bien de me tester moi aussi et me conseillent de ne pas trop faire d'ordi --- On est dans ma chambre ? que ça ne sert à rien.

dans les combles de l'appartement quand on habitait à Nancy, je me teste, Un mec qui passe régulierement me déposer de la drogue passe, et ca dit que j'ai aussi le palu, Il veut me vendre , mais pour moi, cartons mais je n'en veux pas ? je ne le crois pas, Il me réclame , parce que j'ai vu le médecin la veille , dans la réalité euros, et il m'a juste dit que j'avais une bronchite, et insiste, il l'aurait vu si j'avais le palu , Je refuse Il insiste il est venu pour ça, apres je vais chez ma soeur, comme d'habitude ? c'est son anniversaire, c'est limite s'il me force la main, ya un peu de monde.

et je m'enerve, je m'installe, je le pousse et il se vautre ? des mecs ont ramené des K, et puis je l'envoie péter, de ragga, il se casse, de reggae , Ensuite je descend ? La chanson "j'aime ton cul", Mais j'ai pas vérifié qu'il était bien sorti de l'appartement Je crains qu'il se soit caché quelquepart et qu'il veuille faire un sale coup, en tailleur sur la moquette, ou voler un truc ? Il y a , La soirée se déroule la nuit tombe, assiettes en rang par , et je suis en proie à des vieux relents de paranoia posted by @ , il faut mettre des noms sous chaque assiette a qui on lèguerait nos trucs apres la mort, style testament Je suis pas super inspiré J'écris d'abord "el douh" PM jeudi, puis remi le hippie, mai ? mais je demande pourquoi je marque son nom alors que je ne l'ai pas vu depuis des années, Je retourne au salon On mate une cassette vidéo , ya un mec super petit qui fait du skate sur un skate normal qui parait géant pour lui, mais il se débrouille plutôt bien et le rendu est assez marrant Ca dure un peu puis ca passe C'est le début de l'été, comme une intro, je zone dans les rues, c'est un documentaire sur l'assassinat d'un président qui rappelle kennedy , Le patron m'a donné un "extra" pour le vendredi et au lieu d'aller bosser au bureau il me paye un billet pour que j'aille me ballader la journée à Bruxelles ? Dailleurs c'est lui,

Je suis dans des bars grands et assez vide

car c'est un peu le matin, qui explique comment ça a pu arriver, il y a des mecs trop bourrés qui èrent, il s'est fait buter par un proche, Dehors, par un de ses gardes du corps, quelques feux d'artifices, .

C'est le début de l'été, on voit le tueur avoir son arme dans sa veste, Ma mère est morte ? Apres on nous montre le carnet de croquis du tueur, pour l'instant je n'y pense pas, des dessins au fusain, Mon frère est quelquepart là, la fete continue.

aussi, je suis au sous sol, il zone avec ses potes probablement, je fouille partout, Et moi avec les miens, seul, Ensuite je me retrouve dans un parc, en essayant de trouver des ordonnances vierges, J'ai un grand sac plastique avec du vieux matériel audio, je suis dans un grand hall.

comme ma vieille table de mix ? style arriere scene avec des panneaux en bois et tout.

des cables et des bidules, je cherche du boulot, et les cendres de ma mère ? demande a tout le monde, en vrac comme ça, mais je suis un peu jeté de partout, dans le sac, a un moment, Je suis avec Laure et soudain c'est comme si je prenais conscience que ma mère était morte, une voix , et que je l'aimais C'est comme si je voulais lui parler je suis agenouillé dans une petite allée du parc, demande à tout le monde d'aller à l'autre bout du machin avec un panneau de bois, laure a genoux a côté de moi mais je l'écarte de mon esprit ? On y va , j'ai besoin d'être seul pour me receuillir mais je ne lui demande pas de partir pour autant ? Au bout d'un moment j'allonge le panneau par terre et je glisse dessus, cela me regarde moi seul, comme un body board, J'envoie mes pensées à ma mère, d'autres m'imitent, je la remercie et lui dit à quel point je l'aimais, ca trace, Je creuse un trou dans le parterre de buissons et fleurs, on arrive dans un truc qui ressemble a un garage, des gouttes de pluie commencent à tomber, entrepot.

J'enterre les cendres ainsi que le matériel audio ? On s'assied tous en tailleur, Ma vieille table de mix, on a tous un carnet de croquis devant nous, Je pleure un peu, plus personne ne parle, Jamais je n'ai réalisé tout ça de mon vivant, on regarde chacun notre carnet de croquis, J'ai vraiment l'impression de communier avec elle, dogi est a coté de moi.

Elle existe, et il s'avère qu'il a le carnet de croquis du tueur, elle est là ? C'est comme si le carnet qu'on avait, vivante, chacun, dans le ciel, nous attribuait un role, dans mon coeur, je suis le seul a savoir avec lui qu'il a le carnet du tueur, Ensuite on s'en va ? Moi je suis bien habillé.

il commence à bien pleuvoir ? lui avec une salopette un peu crade, on va au bord d'un canal, le douh arrive et nous dit qu'il est le président, Et on tend une grande bache qui sort de l'eau, mais qu'il nous fait confiance et qu'il va pisser, que j'attache à une bite d'ammarage, dogi dit qu'il l'accompagne, Je me demande bien à quoi va servir cette merde, je les suis et dogi me dit "ah mais t'es le detective, posted by @ , t'es partout tu vois tout" je lui réponds que "non je voulais pas rester seul", Le douh part pisser et dogi part dans l'autre sens finalement disant qu'il va boire un cou et je le suis On arrive aux lavabos AM lundi ? il se passe de l'eau et se met a vomir du sang, avril , ecarlate, par la bouche et par les oreilles Il est calme

, il me dit que ca va,

On ressort il n'y a plus personne C'est le noir je suis dans une espece de backroom avec des gens et il y a une espece de biblioteque géante dérriere une vitre, une voix, Une fille nous explique qu'elle a pris des supers photos de cette biblioteque qu'elle a monté mais que ses supérieurs ont pas kiffé, c'est la nuit genre super sombre je suis dans la rue avec laure.

je me propose, hugo et ses potes, en expert, son cousin, d'aller examiner la bibliotèque ? ya johann kempf le ouf, Je vais donc dans la biblioteque géante et j'observe, et lui, elle est style ancienne, melangé avec le belko, il y a un espece de comptoir qui parait un peu impromptu, et il veut aller dans mon appart' dans le , je retourne dans la piece derriere la vitre et explique mon point de vue que le comptoir c'est pas toi, eme genre pour squatter et moi j'trouve ca plutot relou surtout qu'on est nombreux, qu'elle aurait plutot du faire comme ci et comme ca, et pis je sens que ca ferait chier laure, ensuite il se passe des trucs, alors j'arrive a lui prendre les clés .

puis je me retrouve sur le pont d'un grand bateau qui fonce vers ma prochaine destination, on dirait ke yen a .

Je suis avec mon équipier, exemplaires, un reubeu à l'allure un peu intellectuelle ? et je monte chez moi, et on va accomplir nos missions, pis je redescend et je les rejoint dans la voiture, éliminer des gens ? ou ils fument, il a un flingue et je suis le suis, alors on démarre et apres une courte periode et on finit par arriver dans une espece de quartier super paumé pas éclairé du tout, j'ai des especes de lames à projeter style couteau de lancer, avec des culs de sac emmurés tout pourris, on tue un premier type sans encombre, on se garde contre un mur comme ca au fond d'une impasse et le sol en fait c'est du sable, puis on arrive dans un appartement et on entre silencieusement, on est dans les dunes, il y a une fille, ya un truc en bois ki traine et c'est comme des bouts de planche ki trainent, elle se met à hurler ? alors on en ramasse et il s'avere que ca fait des bonnes planches de skate sans roues pour glisser dans le sable pentu, je sais ce que branler mon collègue mais il ne la flingue pas et je suis obligé de l'exploser à main nues, c'est marrant, C'est franchement gore et je me demande pourquoi on est obligé de faire ce travail de merde, on fait quelques essais pour trouver les morceaux les plus adequats ,

je tasse le cadavre dans un placard, c pas super evident quand même,

plein de sang ? mais j'en trouve un qui me permet de faire quelques bonnes petites descentes, visage broyé, au bout d'un moment, et alors j'entends un bruit qui vient de la porte d'entrée, un type s'amène un peu paniqué et nous dit d'arrêter, quelqu'un arrive, on lui fait whoooaw l'autre pourkoi, un peu en panique je pousse mon collegue à se planquer histoire qu'on l'ait par surprise ? et il nous dit que c'est dangeureux parce que l'un de nous n'est pas vacciné contre un certain truc , on la chope ? Il montre quelqu'un du doigt, posted by @ , et tout le monde hue le mec en question gentiment, Moi aussi pour me rassurer parce que moi je sais que je suis justement pas vacciné contre un truc aussi en vrai PM vendredi ? mais je m'en rappelle dans le rêve.

avril Alors jme casse avec ou sans planche je sais plus , et je crois au coin de la plage toute une rimbanbelle d'enfants, vraiment nombreux une invasion je trouve ca marrant un délire avec des milliers de pancho , y sont en tenue de plage avec des bob et des bouées et tout, et moi je rampe a moitié dans le sable ils se marrent en me voyant En descendant encore j'arrive avec laure à une cabane de glaciers ya un mec et une meuf

putain ? Je sais plus quelle connerie j'ai dit mais ils me prennent un peu pour un con,

mais je fais que d'en rajouter en rigolant A la fin ils nous servent une glace spéciale alcoolisée surper bonne bref ? nous disent qu'ils ont été accro à ca pendant un certain temps tellement c'est bon, je suis dans la voiture avec PY au volant a ma gauche, c'est vrai que c'est bon, et un pote à ma droite, apres je sais plus pourquoi mais je cherchais à eviter , et trois défoncés à l'arrière, types qui ressemblent etrangement au , Bref je suis au milieu à la place du levier de vitesse, types bricoleurs de la boite ou je bosse, on est en ville pepère ? Alors je me planque derriere le comptoir du glacier et je les vois par un trou dans la porte, personne a sa ceinture ? Ils viennent, en fait c'est limite si on est allongés dans la bagnole ? je flippe parce que j'aime bien la glaciere, on revient de teuf et on est un peu bourrés ? Ils entrent et me trouvent, on déconne, disent "ho il est là" "tuons le" je jette un dernier regard a laure l'air de dire "c'est vraiment trop con" et ils me tuent, on est chauds, je suis par terre je saigne je suis mort, Alors on sort de la ville on arrive genre sur le périph' ? fin, et PY se met à accelerer comme un malade, , Sensation de ouf mai la voiture décolle un peu de la route, avec laure, on est scotchés à nos fauteuils, nous sommes dans une espece de chambre nacelle spatiale, wahoooooooooooo, elle bidouille avec un ordinateur mini labo et nous essayons de fabriquer du lsd, je fais "waiihahi pierre yves, le truc c'est que la manipulation dure , mais heu calmos maintenant , h et on fait une interruption au bout d'une heure, " et oui je chie dans mon froc complètement ? Au bout de .

il ralentit pas des plaquettes sortent et Laure regarde j'ai pas de ceinture, comme si c'était des négatifs,

j'ai trop peur de la buche ? puis au milieux il y a une plaquette differente,

Il me dit "mais ouaiiis, avec des pastilles rondes colorées en motif dessus.

et en tirant de l'intérieur " et il continue de foncer ? une feuilles de trips sort, ca fait marrer les cons derrière , bleu uniforme, Elle me tend la feuille et j'arrache un buvard avec les dents a ma droite le pote accroche sa ceinture , il a pas de gout, on se dit qu'ils sont ratés moi j'en ai pas , apres j'essaie de retourner à la teuf, mais il y a un long chemin arpentu dans cette espece de chateau avant d'y arriver je dis à Py que s'il veut faire le suicidaire, la premiere fois c'était facile mais là je sais pas ce que j'ai, OK, j'arrête pas de me perdre, mais sans moi , je m'enerve, je tourne en rond et jme reveille alors qu'il me laisse descendre , .

mai au bout d'un moment il ralentit et on va se poser uof Je suis une espece de tueur super héro qui se déplace dans des trains en banlieue parisienne et puis on marche dans une ruelle, je tue les gens assis dans leurs fauteuils avec une espece de baton ki troue je tue les gens assis dans leurs fauteuils avec une espece de baton ki troue, il tient un gosse ? et il s'avère que certains sont en fait des monstres.

vraisemblablement le sien ? Mais dans le tas je tue aussi des gens normaux, par la main, a un moment donné, paisible ? en descendant sur le quai lors d'un changement, posted by @ , j'apercois au bout du quai un black qui regarde devant lui, avec un katana attaché a la ceinture Par peur je crois je l'attaque et il se jette sur moi PM vendredi, on echange des coups mais il est très doué en maniement du sabre, mars , alors qu'il prend le dessus je décide de m'enfuir en traversant les voies, Puis je retourne dans les trains tuer des gens Plus tard on dira de moi que c'est bien k'il y ait un justicier qui tue les monstres mais que malgré tout il tue des gens normaux , c'est sans doute le prix à payer pour l'épuration des monstres, Il est quand même un peu fêlé ce justicier sanguinaire Je suis dans une petite cabane de jardin d'enfants avec des potes on est on est chez moi, dedans serrés, dans mon appartement a paris, c'est la nuit, avec Gore et PY, on rigole bien, Une fille est là, et on décide de partir avec, elle est dans le lit avec PY, alors je ne sais comment le cabanon se retrouve lancé a , elle lui a demandé si ils pouvaient baiser et il a gentiment dit oui Alors elle me regarde et elle me demande si je peux venir aussi Je regarde PY en rigolant, km, genre, h sur la route avec nous tassés dedans, et puis j'accepte ? c exellent la sensation de vitesse surtout qu'on est tout pret du sol mais au bout d'un moment on se dit qu'on arrivera pas a sarreter vu que ya pas de freins ni de volant, Finalement PY n'est plus là et nous allons dans ma chambre avec la fille, alors on se penche sur les côté pour se faire sortir de la route, Je commence à la déshabiller mais ca se passe bizarrement, ca marche, elle a l'air particulierment compliquée , on s'eclate dans l'herbe mais le cabanon ralenti pas du tout, chiante, on continue a la même vitesse dans l'herbe, depressive ou je ne sais quoi ? c'est d'autant plus exellent qu'on essaie de revenir sur la route k'on la retraverse et ressort de l'autre coté, et puis il s'avère qu'elle a des especes d'excroissances qui pendent un peu partout sur le corps - ce qui me fait particulierement débander mais elle m'explique que c'est normal ? a se taper tous les branchages et autres trucs ki trainent, elle se défend d'être une mutante, finalement le bordel va s'eclater au fond d'un tunnel tout noir, et elle me montre sur internet pour me le prouver ? bien sur a aucun moment je ne ressent de douleur ce qui laisse le tout assez tripant, Deux potes à elle débarquent, comme un manege presque, l'un d'eux veut mettre du heretik , bref on sort et on décide de taper le squatt.

"du heretik chez moi , en fait ca devient vite une teuf a pas beaucoup mais même ambiance, et a un moment je sens une de mes dents ki tient plus tres bien plutot mourir ? alors j'ose pas la toucher de peur qu'elle tombe, puis en fait je m'apercois que toutes mes dents sont comme ca " je dis, je bade.

et il oublie un énorme pochon de beuh dans la lit avant de ressortir, finalement je touche et elles tombent toutes, La meuf elle elle met du nirvana, je les crache, je crois qu'on retente de copuler mais on y arrivera jamais ? Ca fait pas mal mais c super deprimant, posted by @ ? je me sens vieux, foutu g bien kiffé le reveil Janvier AM vendredi février je suis a une teuf ? une sale teuf toute moche avec du béton partout et des déchets, c'est une grande place infinie ya des murs au loins je me fous de tout avec des potes inconnus encore je suis dans mon bureau, je trouve laure allongée l'un sur l'autre avec un gars sous une table.

en haut des escaliers ? enfin, dans la mezzanine, entre deux tables en quelquesorte,

a coté de moi, ils sont un peu coincés mais ils ont l'air bien,

un pote ou collègue s'affaire sur l'ordinateur, ils ne bougent pas, je suis un peu ivre, n'ont l'air de ressentir aucun sentiment.

chapeau de traviole ? je me detourne d'eux, clope au bec, et j'y pense plus, mon vieux colt à la main, january , En bas quelque part

il y a un autre pote, ,

mais là en bas des escaliers il y a ce type que je méprise Je commence à décharger des balles sur lui negligemment, une petite salle nous est libre pour aller jouer à la console au dernier étage, tenant molement mon arme, on ramene plein de fruits pour manger devant la télé, sans vraiment viser, on fait pas trop attention au mec sous perfusion ki squatte dans la piece , Je m'arrête, on essaye de pas trop le deranger mais bon il a l'air dans le coma, puis je recommence , .

Toujours de façon désinvolte ? Au moment de manger une peche je repense a cette histoire , pour être sur qu'il meure, vraie, Après trois ou quatre rations de cartouches je m'arrête, du jour ou j'ai eu la presence desprit de trancher ma peche ke je sentais pas trop pour decouvrir une espece de gros cafard a l'intérieur qui avait mangé tout le noyau, mon pote en bas me confirme que le mec est bien en pièces, enfin malgré tout je mord dans la peche et ouais.

colombe arrive, c'est super pourri, elle est un peu pompette aussi, jveux pas ouvrir la bouche ou regarder ske c, c'est le week end qui commence ? je v direct tout cracher dans la poubelle,

ou les vacances ? et on s'apercoit en fait k'il y a plein d'insectes degueux dans les fruits,

l'air est doux et léger ? alors on jette tout, On s'apprête à se mettre au lit, pis je vois mon noyau pourri ke j'ai craché et y'avait une araignée dedans, mais le balcon a disparu, en fait.

je me disais bien que j'avais un balcon ici avant ? , "oui ? Jolie araignée d'ailleurs, mon voisin du dessous est parti et il a fait démonter sa véranda du coup ? On décide de se casser, j'ai plus de balcon", dehors, On est au lit et le pied du lit dépasse par la fenetre, c'est un zoo-parc d'atraction, c'est rigolo, c trop naze, presque romantique et très agréable d'avoir l'air du début de l'été comme ça au lit ? les attractions sont bidons, les voisins hallucinent et nous on est bien ? ya des enormes sculptures de voitures concassées recyclées en fontaines.

Elle me dit qu'elle a des tazs, c moche et naze, que c'est simon, alors arnaud me demande si j'aime les longs ongles, son amant du passé, je lui dit que ca depend, de quand elle était avec son ex, il me dit qu'il a des potes dans le zoo ki ont des supers ongles et qui se font passer pour des monstres, qui lui a filé ? alors je lui dit ouais motivé pour aller les voir, Ca me contrarie un peu mais je ne dis rien, on y va, Ensuite je suis dans la rue, on arrive pres de la cage qui est un peu plankée en retrait du chemin dans de la vegetation, à Paris, j'apercois les dits potes-bestioles, près de saint sulpice, des espece de tres tres grand chien a poil long et a longues griffes qui peuvent se mettre debout.

avec un groupe de gens, et l'un des ,

colombe est là, saute au dessus de la barriere et se jette sur moi,

ainsi que les deux potes , mais il apercoit alors arnaud ki le calme et il retourne dans l'enclos en discutant,

Dont arno , nous raconte que c'est un peu la galère et tout et , du début, attention , Il fait chaud, les gardiens arrivent, c'est bien l'été, ils ont vu.

ambiance vacances et zone ? les chiens géants se taisent pour pas se faire griller , les rues sont plutot desertes ? Les gardiens pensent que ce ne sont que de bêtes animaux, Arno et l'autre s'éloignent ils vont faire un truc ? et les gardiens nous disent de pas rester, Quelques instants plus tard Colombe va les rejoindre, qu'ils sont dangeureux et tout, moi je suis un peu dans le zeph ? bref, a côté du groupe, les gros casse trips, Le groupe , arnaud et moi on est vener' et on seloigne, touristes, alors que j'entends le bruit de moteur du véhicule des gardiens sur le chemin, je dis a arnaud organisent une espece de jeu ou je ne sais quoi et il faut faire des binomes, qui tire sa gueule d'arnaud vener', Vient mon tour ? qu'on pourrait faire une grosse connerie, "et toi ? et sans dire un mot il me comprends, c'est qui ton binome , on arrive sur le chemin et on voit le petit train des gardiens, " " beeen, moteur allumé, attendez, arnaud monte au volant et démarre, mes amis sont partis là, il accelere pas trop pour me laisser monter, ils vont revenir ? puis on fonce tout droit vers la plage pour aller crasher le vehicule, " et puis je vais les chercher, c'est trop la grosse deconne, Une rue plus loin, les gardiens nous courent apres mais on va trop vite, tout est desert, sur la plage , je ne sais pas dans quelle direction ils sont partis, tgv passent au bord de l'eau et nous font une barriere dans laquelle s'écraser.

je sens qu'ils ne vont pas revenir ? arnaud n'a rien et moi je me fais un peu ecraser les jambes dans l'accident mais rien de grave, je suis un peu paumé, le train est ravagé,

posted by @ , on se degage et s'on va,

contents d'avoir fait quelquechose de grand dans cette journée bizarre posted by c PM dimanche, on , février , pm december ,

Je vais à la gare je dois prendre le train avec un pote mais j'ai pas envie de partir C'est la gare montparnasse Mon pote prend un billet et se retrouve déclassé au fond du train, un merdier sans nom posted by c , il a un X sur son billet Moi même je vais prendre un billet, on , idem j'ai une croix et je suis déclassé Je vais voir le controleur et il me dit d'aller au fond du train et là le train démarre Je marche sur le quai un peu avec le train qui avance, am december , j'appelle mon pote et je lui dit "j'allais vers le fond et le train a démarré" et puis le train s'arrête Je dis merci au controleur et puis je fais semblant de monter ? , En fait je descend direct et je saute non pas sur le quai mais en bas du quai côté voie ferrée, je suis dans le metro, il y a de l'herbe, c'est un peu la galere mais j'ai confiance, de la boue, y'a une teuf ce soir, et la voie ferrée au loin continue dans une espece de forêt, je sais pas vraiment ou elle est, Je retourne vers la gare en marchant dans la terre, une free, je croise des promeneurs et un mec en vélo, la nuit tombe, Je me dis que putain, c'est long le metro, yavait un accès à la nature juste derrière la gare et je ne le savais même pas, je crois que je suis a epinal, C'est génial, je pense.

je vais pouvoir m'y ballader de temps à autre, j'espere que les autres savent ou ca se passe, En approchant de la gare je vois une espece de cervelle avec des larves dessus dans l'herbe, ou alors on trouvera sur internet, je ne regarde pas trop , c'est pas vraiment un probleme, J'arrive à la gare et je rentre chez moi, j'arrive à un squatt apres avoir pas mal marché, ------- J'ai une formation cette semaine , apres le metro ki pue et tout, Ca se passe dans une espece de vieux lycée, je ne sais plus trop comment mais une fois la bas je change de corps et je m'aproprie de celui d'ophelie winter.

style grandes salles ? parce qu'apparemment ca me fait hautement marrer d'être "devenu" cette superpouffe, tables en bois, sauf que son futal pat' d'eph' est un peu chiant a porter vu qu'il remonte jusque sous la poitrine mais sinon ca va, oldskool , ca fait pas particulierement marrer les autres mais bon.

Tout le monde a l'air préoccupé peut etre à cause de la teuf je me pose dans une salle et je feuillette vaguement mon manuel, je ne le sais ni et à vrai dire je me pose pas trop la question, apparemment j'ai pas cours ce matin et je commence à griffonner des dessins en mangeant du pain , finalement on se retrouve à la teuf.

Je fais tomber des miettes ? c'est dehors, dans un champ pres des bois autour de moi d'autres eleves d'autres classes s'affairent, derriere des baches je me met en quête de taz, un surveillant arrive, je trouve un pti gars à lunettes qui me sort une pochette avec des gros cachets violets markés d'une spirale noire, l'air teigneux, j'en prends trois pour les potes, sec et moustachu ? Je pense que c'est bon, il commence à me faire chier, je vais retrouver les , il prend mon cahier, autres qui viennent de finir un deal avec un autre gars, il n'y a que des dessins, qui a une pochette avec des tazs similiaires, il râle de manière histérique ? violets a spirale noire, je lui dit que j'ai pas cours mais il vérifie mon emploi du temps, ils sont ensemble, Il est rempli, mes , sauf ce matin ? potes, il est vide, hugo et un autre gars, donc je suis dans mon droit, mangent leurs taz comme des gorets tox, Il me dit de manière colérique que c'est pas une raison ? puis moi aussi.

Moi ? mais ils ont toujours l'air préoccupé, ca me fait chier de m'embrouiller avec l'ecole car j'ai un contrat d'alternance ? moi je suis a l'aise en Ophelie Winter, j'ai un boulot et je suis payé pendant les formation, même si j'aurais du changer de fringues parce que le pat' d'eph dans la boue c pas terrible, et ca me ferait chier de perdre mon emploi, c pas que c particulierement serré mais j'aurais bien mis des trucs super larges kan même, Il me file une punition ? Je v choper le fly et le programme.

il me donne un petit disque ? on repasse de l'autre coté de la bache.

un mini CD, le son commence doucement, il y a des lecteurs sous les tables, j'entrapercois la vraie ophelie winter qui elle s'est habillé correctement pour l'occase, et je dois écouter un truc en anglais pour le copier je ne sais plus combien de fois, baggy et sweat a capuche.

Puis il s'éloigne, moi je commence a avoir de la boue juskau genoux avec mes habits de petasse, Dans un premier temps j'hésite à faire sa punition, ca monte, juste pour le calmer, je vois hugo qui est trop stressé et qui bade tripe.

Et puis je me dis putain merde, il m'explique que les tazs ca le fait bader.

mais quel connard ? ca le fait toujours bloquer sur quelquechose et qu'il arrive pas à parler,

J'essaie de le mettre à l'aise mais rien n'y fait alors j'le laisse en plus je suis dans mon droit, jme demande pourkoi il fait ca, j'ai rien fait de mal ? Finalement la defonce se fait attendre et je me reveille, Je tord le petit CD dans ma main et je le balance par terre ? posted by c , tout le monde me regarde Je me lève, on , je me tire De toute façon je saurais bien m'expliquer contre ce connard Et puis je les emmerde faut pas m'emmerder, pm december , --------- posted by @ AM mercredi février Je suis dans une grande surface avec mon père et mon frère et ou ma soeur

, tranquillement,

on se ballade dans les rayons c'est ambiance un peu noël jouet et toutes ces conneries Des milliers de larves dégueulasses envahissent le plafond de la cuisine ? on arrive devant une petite scène avec des écrans géants ou sont diffusées des demonstrations de gosses qui jouent a des faux instruments-jouets .

Un beau matin, style la fausse guitare electrique t'appuie sur un bouton ca fait un solo de la mort ki pue, je me lève et je m'aperçois qu'elles sont en train de descendre en rampant sur les murs, et alors apparait une démo de mon père sur une fausse batterie qui fait des pures grimaces tout en ayant l'air de s'éclater, Je flippe ? ça fait marrer tout le monde, et là je vais me planquer dans le couloir avec mes amis ? lui sourit gentiment en se voyant et devant l'hilarité générale,

Alors, j'apercois ma mère qui s'éloigne,

une horde de rats se jette dans le tas de larves et commencent à les bouffer ? je vais la voir et je lui demande ce qui lui ferait plaisir pour noël, "Putain, si elle cherche quelquechose, on va être envahis par les rats maintenant", si je peux l'aider , je dis et puis Ava me dit que non, et elle me répond que ca ne me ferait pas plaisir, ce sont ses rats à elle donc pas de souci, j'insiste, Je suis rassuré, je redemande, On squatte dans le couloir pendant que les rats font leur orgie, et elle me dit qu'elle voudrait une intraveineuse, En fait il n'y a que sept rats, elle me fait comprendre qu'elle plaisante pas du tout et qu'elle en a marre.

de differentes couleurs ? que tout l'indiffere et que pour noël, du brun au blanc, le cadeau qui lui ferait plaisir serait d'en finir une bonne fois pour toute.

posted by @ , posted by c , on AM samedi janvier PM november une grande fête a eu lieu dans une espece de théatre chouettement amménagé, je suis dans une espece de ville antique, beaucoup d'artistes, composée de grandes pieces carrées en pierre à ciel découvert.

et moi j'ai fait un live vers la fin, avec de l'eau en bas et de passerelles pour se déplacer, Ca se passe super bien super ambiance Apres la teuf je me ballade avec mon matos - ordi portable dans mon sac à dos, je dois trouver de la bouffe pour moi et les jeunes, un clavier et un controleur midi à la main, mais c dimanche ou férié, Y se passe diverses choses ? et tout est fermé, parfois je suis dehors, alors bon hein personne va me souler et on mange pas, parfois à l'intérieur, ya un petit noir qui panique , En fait je finis par être dans une grande cour d'école enneigée, pour son repas, C'est le lendemain ? et qui va demander à sa mere ce ki se passe, on est tout décalqués par la nuit, mais je leur dit qu'il est que , c'est chill c'est cool c'est frais Nous voila perchés en haut d'un portique au dessus de la neige, h, dans nos blousons ? et que c pour ca, A ma droite ? parce qu'on mange à midi, une connaissance ? Et puis à ma gauche je vois les danseuses ki entrent.

a ma gauche, a present nous sommes bcp plus en altitude.

une gamine du lycée, genre un peu comme dans un phare géant, mignonne ma foi, il fait beau, Elle a de joli yeux en amande, les danseuse investissent tout le parquet, clairs ? Je suis posé dans un coin avec un pote,

Elle m'interpelle "ho vous êtes blessé est ce que je peux vous soigner , on les regarde,

" j'approuve en souriant, il y en a qui sont déguisées, la blessure en question est une égratignure ridicule ? d'autres non, je ris ? il y a peut etre des garcons, elle commence à sortir du fond de teint et me l'applique sur l'égratignure ? je reconnais stephanie qui est déguisée et audrey qui l'est pas, je rigole mais elle parait sérieuse ? genre à faire des commentaires sur nous vite fait.

ensuite elle inspecte mes genoux , c'est rigolo, ai je bien le froc baissé ou quoi , puis jen passe pres de nous, je me leve pour l'embrasser et il y a un petit bouton, elle s'arrete de danser , elle me demande si elle peut le presser je la laisse faire, puis elle me dit que j'aurais pas du, mais elle n'y arrive pas, que c'était un test de danse et que je venais de tout niquer, je rigole, et puis, la personne a ma droite, stupidement , mon ami, mais comme d'habe, qui s'avère etre une fille, ca me fait rire , est tout de suite enchantée 'un bouton oh vasy laisse moi faire sil te plait" elle essaye aussi mais n'y arrive pas je rigole à nouveau "hahaha mes boutons sont trop balaises pour vous " Ils descendent du portique en glissade dans la neige, je lui dit que c'était fait expres.

moi j'ai du mal à bouger ? qu'elle aurait du me rejeter, et je dois ramasser mon matos ? c'aurait fait genre la fille sérieuse ki , ils me lancent des boules de neige je crois que je tombe dans le coma et me vautre du portique je me reveille dans une petite piece, bon ok, ronde, la vie est belle .

moyennageuse mais bien équipée ? Me reveille en me disant que maintenant les rêves rejoignent la réalité.

coquette, posted by c , un peu ensoleillée chaleureuse, on , je suis dans le lit toujours avec mon matos que je ne quitte pas d'une semelle AM november quelqu'un me parle Je me leve difficilement et titube jusqu'à la porte, , Je croise nounourz un type que je n'ai jamais vu en vrai et je ne sais plus comment on arrive à le démontrer mais il s'avère que je suis aveugle même si je vois les choses, coeur combustible à vectorisation perforée, apres je retourne dehors avec toujours mon ordi dans le sac, trouance saignante à revendication suicidaire, et mes claviers , mutilation spirituelle et abolition synaptique, terreur de l'erreur la fête continue toujours ? appartenance inconsistante et futilisation de la vie, j'ai vu plusieurs personnes jouer en même temps, attentat psychique à deconnection sentimentale, dont des potes , j'ai vraiment, vraiment je me dis que je viendrais bien poser un pti peu pour la fin ? mal dormi, J'arrive au batiment et juste avant d'entrer dans la salle il y a deux filles qui me demandent ce que je vais faire là, posted by c , je dis que j'aimerais bien jouer un peu avec les autres pour la fin et l'une d'elle me fait comprendre que ca va se terminer et qu'il faut y aller molo ? on , Pourquoi ce que je fais c'est trop violent je demande et elle me répond qu'elle m'a entendu tout à l'heure et que ouais ca décapait un peu trop ? PM october ,

Je suis surpris mais y repensant c'est vrai qu'une majeure partie de mon son est très violent

J'ai pas envie de me justifier de dire uqe je peux aussi faire du cool, , et je lache l'affaire un peu dépité Je suis dans la rue Je retourne me ballader, dans ces especes de rues qui montent, errer ? ya pas beaucoup de voitures, avec mon matos , je suis avec l'infirmiere qui s'occupe de la naissance de mon fils, moi même je suis super heureux posted by @ , elle me parle gentiment genre pour amortir le choc psychologique, je lui raconte que ca fait trop chelou c'est vrai c'est une drole de sensation PM vendredi, on marche dans les rues qui montent, janvier ? ensoleillées, style montpellier ou marseille des potes sont là ? j'essaie de réaliser ce que c'est qu'avoir un enfant.

en fait je ne l'ai jamais vu mais je l'aime déjà je me dit qu'il va falloir que je previenne cette pute de mère que je n'ai pas revue depuis longtemps sans penser un instant qu'elle doit être la premiere au courant de la naissance d'un fils On fait un long voyage en voiture, l'infirmiere ne dit rien, On s'arrête à un moment à un hotel, elle ne me pose pas de questions et se contente de sourire pour ne rien gacher.

il y a une piscine, peu après.

Ma soeur se baigne, en arrivant en haut d'une rue, elle veut se mettre nue ? des gamins, Je lui déconseille mais elle le fait quand même, des petits reubeu en rond.

et elle a l'air heureuse ? lancent des caillous sur les passants, comme un bébé dans l'eau, pas vraiment mechamment, Après ca change ? ils sont en rond et tirent en arriere, On est garés devant un restau, genre entre leur jambes, on attends ? et les caillaisses ne font jamais de trajectoire rectiligne mais toujours des paraboles peu agressives, on est des filles et des garçons, je chope quelques caillou dans les mains, un black vient nous accoster pour nous demander ou est ce qu'on est, je m'en prends quelques un mais aucun ne me fait mal, s'adresse à la conductrice, au début je pensais à une agression.

Cette conne flippe et démarre en trombe, mais en fait ca pourrait etre un jeu, conduit comme une grosse mongole ? alors je relance un caillou gentiment sur un des gamins, bousille la bagnole, pour montrer l'exemple, froisse la taule contre des murs, qui va le toucher au pull, on lui dit mais pourquoi tu flippes et elle répond qu'il allait l'agresser, ainsi plusieurs "potes" se mettent a faire pareil et vite fait, On fait un petit tour de voiture comme ça et on revient au restau, c'est une petite bataille de caillou entre nous et les gosses, on sort de la voiture ? C'est rigolo.

Et là ? moi aussi je commence à m'amuser, le black est encore là, au bout d'un moment je vais voir les gamins et je leur demande si ca leur dirait pas qu'on fasse l'effort de blesser personne, et la conne dit "cette fois je vais pas me laisser faire" ? ils sont super d'accord, elle sort un fusil à pompe et le menace, et d'un coup les gosses deviennent nos potes, Je m'assois sur un banc et je soupire ? y sont super cools.

Le black, et pas du tout mechants comme on aurait pu le croire, en réponse ? Je m'allonge,

sort un flingue et le pointe sur moi, que du bonheur,

du genre "déconne pas ma jolie ou je descend ton pote", quelqu'un lance une enorme caillaisse ki retombe juste a coté de ma gueule, Je serre les fesses, je lui dit qu'il aurait pu me defoncer la tete, ne bouge pas d'un poil, qu'en plus c'aurait pu tomber sur ma blessure que j'ai à la tête , ne dit rien ? Mais d'ou vient elle , j'attends que ca passe Et là le black dit "sauf que personne ne va se faire flinguer ici et par nous durant ces ? Apres ya eu un trou comme ça ou j'étais assis tout au fond d'une classe, à coté d'autres mecs ki discutaient a ma gauche prochaines années" ? a ma droite derriere moi la porte de sortie, et son flingue est vide, je tape une url sur mon pupitre, il me sert dans ses bras ? www, On discute, joystick, on devient pote, com, il me montre un fly avec - je sais plus trop quoi, mais je vois que dogi ki est devant moi l'a tapée avant, une tête de mort, de toute facon je m'en branle completement de cette url, un serpent ou un pendu -, et dans la salle se situent a présent les parents et les grands freres arabes des gosses de tout à l'heure, il est très beau ? C'est toujours un peu tendu avec eux, et comme de par hasard j'en ai un aussi, on sait pas ce qu'ils pensent, on fait des échanges, faut pas les contrarier.

Je lui dit, je ne sais plus ce qui se passe, car je l'ai entendu dans la voiture, mais apparemment je continue dans ma lignée réconciliation universelle, que, et pour me faire "accepter" je propose à un des darons tunisiens d'organiser une petite fête, "-ici c'est la nouvelle orléans, comme ca, - je sais pas, ici, - ben, il trouve que c'est une exellente idée.

je te le dis, et commence à faire danser les jeunes filles et les garcons sont là, " Il fait le malin, habillés racailles, genre il est libre comme l'air du coup il ne peut pas savoir ou il est ? à "subir" les evenements familiaux, Et quand un mec se presente au padre moustachu qui est dans le coin de la classe On va enfin manger dans le restaurant, il désigne une fille avec qui il va se marrier.

qui est bien rempli, a un moment, on est toute la bande, une belle beur aux longs cheuveux noirs et longue robe bleue passe.

un peu nombreux, se plie au meme verdict et se retrouve avec un mec.

a manger autour d'une petite table, mais je remarque un des gaillards avec une casquette ki a vraiment pas l'air content,

A la fin du repas on se demande ou sont laure et pierre yves, les jeunes sont tout fous,

Quelqu'un se plaint de la musique que quelqu'un d'autre écoute, il y en a , Quelqu'un est triste, ki se mettent a danser le world trade center.

Nous devons partir, le gaillard pas content à un moment donné passe près de moi et me lache un "toi demain t'es mort", posted by @ , faussement innocemment.

histoire de pas le lacher je lui demande spontanément "pourquoi " AM mardi, il leve la main style chui vener', janvier , t'fou pas d'ma gueul', jlui fait ok ok , je sais pourquoi t'es vener', je vais essayer d'arranger ça il me retorque que j'ai intérêt Ca me fait soudainement bader d'avoir été plein de bonnes intentions mais je me rends compte que j'ai voulu J'arrive chez mon hôte ? a vouloir rendre les gens heureux, il s'agit d'une espece de monastere moyen ageux ou d'église, me mêler de ce qui me regarde pas, enfin plutôt monastere parce qu'il y a beaucoup de religieux qui y habitent, j'ai pas envie de lui dire que même sans ce "rituel de formation de couple".

il n'aurait surement pas pu avoir cette fille Je demande s'il reste une chambre pour moi et mes accolytes, à cause de la décision du daron et de la fille elle même qui aurait pas voulu de lui, et le maitre des lieux me dit qu'il y en a une spécialement reservée pour moi ? mais qu'importe,

Sur la porte il y a une pancarte "diocèse" ? puisque je suis responsable de la "fête",

Je ne sais pas vraiment ce que c'est ? c'est à cause de moi qu'il n'aura pas cette fille, mais l'hôte me dit qu'il font semblant qu'il s'agit du diocèse pour que personne n'entre et que cette chambre me reste reservée, j'ai décidé de me reveiller, Je suis flatté d'être quelqu'un d'aussi important pour qu'on me reserve ce genre de faveur chez les religieux mais je me retourne et je vois les autres moines un peu surpris un peu dégoutés de voir qu'ils se sont fait berner et que moi, j'ai grave envie de fumer, illustre etranger, posted by c , j'ai droit à ce bénéfice posted by @ ? on , PM october PM lundi

janvier

J'arrive en haut de cette tour ki accueille cette fête ki devrait durer toute la nuit Une gigantesque tour je dois faire un live de musique electronique dans un monoprix ? sombre, à une des caisses ou entre les caisses ? formée d'une colonne centrale avec un ascenceur, et a chaque étage Je galère un peu pour trouver l'endroit idéal, d'étroites passerelles en pierre qui mènent à des anneaux et des plateformes, y'a pas vraiment la place, au début, Le son doit sortir dans les enceintes générales du supermarché , je ne ressent aucune gêne à me balader dans ces dangeureux corridors, c'est la fête c'est gothico-hardcore je vais dans une petite pièce privée pour préparer le matos, les gens sont habillés en noir et nombreux sont ceux au visage tout blanc gens, Dans cette petite pièce sombre à l'entrée, je passe la majeure partie de la nuit au dernier étage, au fond il y a de grandes collines d'herbe verte baignée dans un coucher de soleil, sur une plateforme dans la grisaille et la noirceur, c'est magnifique ? à faire je ne sais plus quoi, d'ailleurs moi et les techniciens présent nous nous extasions devant ce spectacle, fumer, puis je retourne dans le supermarché, boire, il va falloir que je commence à jouer, avec des gens avec des gens, mais il est ? Arrive le moment de bouger, h du matin et il n'y a vraiment pas grand monde, le matin , je suis un peu déçu Je recommence ? bref je me leve, en attendant ? je crois que je vois un mec tomber, à chercher une place convenable pour installer mes instruments ? il a du trop picoler, posted by @ , je crois que ya de la drogue ki tourne, des peutris dans un cadre pareil c complement dément j'arrive au niveau de l'ascenceur PM dimanche, j'ai l'impression que ya des gens ki me regardent, décembre , au niveau de l'ascenceur, devant moi un mec a l'air completement faya ? et se jete dans le vide lui aussi, Je commence à stresser je suis plus du tout à l'aise sur les étroites plateformes de cette tour Je me dis que la fête tourne en bad et que je ferais mieux de me casser Je rentre dans une boite de nuit, je descends, rouge, en bas, sombre, plus de monde qu'au dernier, je passe la plupart du temps dans le couloir près de la sortie, des filles, je suis seul, et des mecs, au petit matin je sors ? cheveux longs noirs, il est , visage plus blanc ke blanc.

H ? me regardent, le jour commence à se lever ? Ils me regardent l'air alléchés, Je m'approche du bus pour rentrer et je reçois un sms ? ca me fait plutot flipper, c'est l'ex de colombe, je v voir mes potes.

qui s'accroche comme un sale, et je leur dit, le sms dit " que le meilleur gagne ", "putain j'ai l'impression que ces mecs sont des vampires pret à me bouffer" ils me regardent en souriant légerement et me font comprendre que g pas tout à fait tort, je suis avec nopa autour d'un lac, je chie à moitié dans mon froc mais je comprends vite ke mon affaire est vite réglée, on est seuls, l'un de mes "amis" me mord, c'est un peu le crépuscule, c'est sans douleur, Il me fait de la coke a vendre, ca fait l'effet d'une petite piquure dans le cou, genre ? Je sens que des changements opèrent en moi, euros le gramme donc c'est -donné-, soudain je comprends tout, de plus ? Je comprends cet endroit "glauque" même si avant j'apréciais sa beauté, il me laisse me servir et j'en prends deux, maintenant je sais de koi il est fait, deux gros tas énorme que je pose dans des papiers, je connais son esprit.

Je plie les papiers en , je le comprends, en essayant que ca ne fuie pas et les range dans ma poche Je reste seul au lac un long moment ? je comprends pourkoi je voyais des types tomber, au bord de l'eau, les autres boivent du sang, entre des buissons, moi, Puis je retourne en ville ? ca ne me dit pas trop, Je trouve nopa et audrey assis devant une boulangerie, "tu va voir, Il y a par terre un gateau que j'ai laissé là depuis une semaine ? le gout du sang, Je me décide à le ramasser c'est un gateau carré en deux gros bout bien dense, ca va venir petit à petit", très sucré, le sang à l'air amer et semble défoncer, pas mauvais du tout, mon cerveau a définitivement switché, J'en donne la moitié à la belle Audrey et partage mon bout avec nopa, je ne serais plus jamais le même, Audrey rougit ? Je me rappelle m'être réveillé et avoir bien badé en regardant ma fenetre , nopa et moi on s'en va je lui dit "t'as vu comment je la maitrise" "ahaha clair qu'il me dit" on va dans un bar près de la gare montparnasse il y a deux potes à lui, l'air d'avoir compris quelquechose sur la vie sans savoir koi, on squatte par terre et arnaud commence a preparer des lattes de speed ? , ses potes commencent à quimper "putain arnaud on est dans un bar là bordel" arnaud fait le malin et continue, une grosse désillusion , Finalement on décide de partir alors que les traces sont prêtes alors je dois les ramasser et mettre dans ma poche Ya de la poudre partout, un gout amer.

evidemment tout se repand dans ma poche mais il en reste sur le sol qu'on étale avec le pied

Ca me fait marrer mais je me dis qu'arnaud a bien changé

qu'il est à fond dans la drogue maintenant ? et la peur , vu qu'il m'en vend m'en paye etc alors qu'avant, ****************************** j'arrive dans la salle, c'était toujours moi qui lui en filait, quelques personnes mangent, -- Je suis dans un grand jardin, ma mère est occupée dans la salle d'à côté, c'éest peut etre chez vincent ? Elle me demande si j'ai mangé je dis que oui alors que c'est pas vrai et elle retourne se préparer, il y a une grande fête ? Elle prépare une campagne electorale, c'est un peu le foutoir, brushing, des déchets trainent dans le jardin, boucles d'oreilles et compagnie, comme des vieux pneus, mon père, des vieilles caracasses, mon frère et ma soeur finissent de manger, Éparpillés, s'affairent autour des techniciens en tout genre, des gens courent à droite à gauche, je m'installe à table.

il y a un peu de vent, je commence à prendre du dessert, Je croise vinz, personne ne fait attention à moi, il est défoncé, la chaise est petite, il me dit qu'il me paye une trace de coke, ou alors la table est enorme par rapport à moi, c'est la teuf, tout le monde se moque du fait que je puisse prendre le dessert avant l'entrée, Je n'aime pas trop ça mais j'accepte car l'attrait de la défonce est toujours le plus fort ? voire que du dessert, Il s'en fait une, voire pas manger du tout, et puis il m'en prépare une, j'ai une enorme envie de pleurer mais je me retiens car ce sont les pédés qui pleurent, Au moment de la prendre, ma vie n'a plus aucun sens, un coup de vent l'emporte, ****************************** je suis dans un dongeon avec mon frangin et un pote, Je recommence une fois ou deux, mon frangin découvre le truc qu'on cherchait alors qu'on a tout ratissé, et pareil, je fonce le rejoindre et en fait je le feinte comme un sale enfoiré, le vent emporte toujours la poudre, en plus il a du mal a jouer parce que mes touches sont placées au milieux des siennes, et je reste là, alors je n'arrête pas de l'empecher de jouer correctement il me traite d'enfoiré, avec ma paille, on rigole, Je ne suis pas dégouté en fait ? , je prends ça comme un signe, enfin lui un peu moins il prends le jeu super au serieux, Je m'éloigne tranquillement alors que les autres continuent de faire les cons, et alors j'arrive avec , défoncés, compagnons dans une grande salle, -- C'est un gros bordel et je me retrouve en haut d'une cathédrale Je me jette dans le vide, des monstres se baladent en hauteur sur des corniches, c'est un super trip parce que je vole, ici c'est les chiottes.

oui la sensation la plus basique et la plus primaire du vol, bon, voir le monde en tout petit tout en bas, ya une echelle, très précisement ? je m'y colle, je monte et je descend, je monte, la ville en dessous, en haut, c'est le soir, deux enormes slimes dégueulasses.

un peu grisaille un peu étoilée ? vraiment écoeurants, et j'ai un putain de vertige, je veux les jarter avec mon coutal mais en fait j'en ai pas, les trous d'air me font paniquer et parfois je me reveille, alors je fais semblant d'en avoir un , instanément je me retrouve dans mon lit et je force la reconnection avec le rêve, rp attitude, je me retrouve là, et je fais tomber les slimes sans me faire toucher, encore, je trouve un coutal, à je ne sais combien d'altitude , un vrai, la ville est trop belle et trop réelle ? je décide de le prendre entre les dents mais ya du sang dessus et je me dis qu'il est peut etre empoisonné, mais une nouvelle descente, bref, sensation de chute, je redescend et au passage j'agite une grande couverture qui est sur une corniche, voir le sol qui se rapproche même s'il est loin, en face pour voir ce que ca fait, parfois me fais paniquer et je me reveille, tous les monstres plient bagages et partent en vacances, je reconnecte encore une fois, c le delire, deux fois et finalement je n'arrive plus à me rendormir, et soudain un gros demon en feu arrive en défoncant un mur, un peu déçu de ne pas avoir su maitriser ce pouvoir momentané , panique, Je cours il m'envoie une boule de feu et me crame le cul ¨¨¨¨¨ on vit dans un petit appartement moi mon pere et mes cousines, je suis dégouté, un studio ? alors je décide de faire une action folle par vengeance, il y a plutot une bonne ambiance, à savoir oser lui verser le verre d'eau que j'ai dans la main sur la tête, mon pere entre dans la douche, sa tête fume au contact de l'eau, " ah ça fait du bien une bonne douche " me dit-il, le feu noirci un peu, et moi de rétorquer " ouais, il s'enerve , Je fonce vers les chiottes et j'ouvre les lavabos mais bon tu pourrais quand même laver la salle de bain un peu ? quand il rentre, gros cul , je fais trisser de l'eau en mettant mes mains sur le robinet, le monstre s'en prends plein la face mais bon ", ca suffit pas à l'éteindre, il est stupéfait, de toute facon je savais depuis le début que ça allait jamais marcher, " quoi ? je me fais latter, je suis mort " " ouais tu m'a très bien entendu, ****************************** je suis à paris, vieux con , avec une copine sans visage, tu pourrais quand même faire l'effort de laver cette putain de douche de temps à autre ? ce soir, j'aimerais sortir bordel non mais c'est vrai tu te crois tout permis parce que t'es un vieux trou du cul , faire un truc cool, elle me parle d'un concert de Britney Spears putain de merde ? ringard, " Mon père se met en rage mais il ne peut pas sortir de la douche, mais en russie, je l'insulte à propos de l'hygiène et des taches ménagères dont il ne s'occupe pas, donc super cool , sans trop de peur , chuis motivé, je profite qu'il est bloqué dans la douche ? elle hésite, Ensuite je retourne a coté, j'y vais en lui disant de me rejoindre, avec mes cousines, une heure de train, Finalement mon père sort de la douche, super facile, et puis il s'habille et sort, la nuit tombe doucement, sans colère, j'arrive en russie.

c'est déjà oublié, ambiance début de soirée, --- On descend dans une espece de cave ? je trouve la salle du concert sans problèmes, c'est assez opressant, elle me rejoint dans cette salle super obscure, escalier en pierre en colimaçon, un peu de monde, style chateau fort, et en fait ca n'est pas britney qui chante mais des types qui jouent de la musique bruitiste avec des vrais outils genre fraiseuse géante, On me signale que la premiere chambre c'est les filles qui la prendront car elle est difficile d'accès, percus en enfoncant des gros clous dans le sol, On y arrive effectivement elles doivent se glisser dans une espece de meurtrière, un peu à la stomp version mecano, je panique rien qu'à l'idée d'essayer de m'y faufiler mais heureusement je n'y suis pas contraint, tres vite, Nous, on voit ce que c'est.

on continue de descendre, on observe un peu de spectacle et puis je me dis qu'il faudrais pas que je rentre trop tard, beaucoup plus bas, que je loupe le dernier train, et on trouve alors un petit appartement sympa, parce que passer la nuit en russie ca me branche moyen, mais relativement petit compte tenu du fait qu'on doit y vivre à , surtout qu'il fait moyennement chaud, Donc moi et la fille sans visage retournons vers la gare pour se payer un billet De plus, la guichetierre m'annonce le prix.

il est apparemment déjà occupé par un visiteur temporaire, je fouille mes poches pleines de flyers pour trouver le billet de , Je remonte tout en haut dans les appartements de je ne sais plus qui, euros qu'il me manque et je ne le trouve pas, et il y a quelques personnes qui regardent la télé, je pose tous les prospectus et flyers sur le comptoir pour voir si le billet n'est pas caché dans le tas, mais dans la pièce à côté il a surtout le type qui squatte mon appartement de la cave en question, finalement je fais tout tomber par terre et quelques russes passent en coup de vent en ramasser - je suis certain que l'un d'eux vient de me prendre mon billet de , C'est un gros type obèse, euros - je cherche partout.

et il n'arrête pas de se plaindre, un peu dégouté, Je lui dit " hé gros lard arrête un peu de te plaindre " ? mais pas trop, il rale qu'il souffre de je ne sais quoi et je lui fait un massage, la fille s'impatiente, Ca le soulage, négocie avec la guichetierre russe, sa peau est grasse et flasque et je n'hésite pas à la travailler avec vigueur, me balade dans le coin, il pousse des petits cris de soulagement, decouvre un mec qui fait des trucs bizarres solitaires dans un coin, il me dit " ho ho ca fait du bien " Ensuite je finis par lui dire " bon ce soir tu dors là mais demain TU DEGAGES , des escaliers, revient sur le quai t'as compris , puis apres une heure, tu te tires, je trouve un billet de , tu habitera plus ici hein " ---- un trousseau de clé géant avec gary et bob leponge et je ne sais plus quoi, euros par terre, ---- Arno me présente son ex dont il est encore éperdument, ca doit etre le mien, désespérement amoureux, je le prends et je vais au guichet me payer un billet, laeticia, mais la meuf me dit qu'il est , c'est une petite blonde trop belle et l'air un peu folle elle s'approche tout près de moi comme si elle allait m'embrasser, h passées et donc le prix du billet a augmenté de , ce qui me plonge dans une émotion dramatico-romantique un instant particulièrement magique, euros, et arno regarde alors que je me laisse faire ? Je lui demande c'est quoi ce délire et commence a me parler en russe.

envouté, je lache l'affaire, Mais elle s'arrête à trois millimètres de ma bouche et elle finit par s'en aller, il est vers .

je ne vois pas son visage mais j'ai l'impression qu'elle est contente, heures du matin et je propose a la fille d'attendre le matin dans un café, elle s'est foutue de ma gueule, on trouve un petit troquet russe, Je rentre avec une espèce de train, table de cantines, Y'a marguerite et elle va aux chiottes, tous serrés, petit à petit les voyageurs descendent, belle fenetre pour voir sur le quai, y'a plus qu'un punk qui vient de monter avec de la bière et un autre punk, les gens sont la mais ne disent rien gens, le premier s'amène vers moi, exactement ce qu'il me faut, il veut me latter avec des canettes, je m'installe a une table et commence par regarder par la fenetre, Il latte un autre mec ? ****************************** Nous sommes dans la deumeure de mon grand pere, Je flippe completement, une espece de phare en bord de mer, Je me demande si l'autre va réagir ? qui ressemble un peu a une villa, Je crois que je me prends un coup de latte, mon pere est la.

Et puis après, d'autres gens de la famille gens, je dis au punk "ouais vasy ? typés un peu asiatiques, déchire moi ? que je ne connais pas, lacère moi le visage ? Mon grand pere arrive, vasy pète moi le crane", je pensais qu'il était mort, Et alors là ? mais en fait non, les punks sont fiers de moi, il est la, ouais gars, majestueux, c'est comme ça qu'il faut réagir, tout le monde se montre tres respectueux avec lui, le courage tout ça, moi je fais un peu le fier mais sans manquer de respect, --- Je suis en vacances, il est grand.

dans une espece de baraque-bungalow géant ou chacun s'installe un peu a l'arrache, un air determiné, C'est l'été, les sourcils noirs.

tout le monde vadrouille la nuit, on me dit qu'il se permet d'appeller "emelyne" tous ceux qui ne saluent pas correctement,

Le matin ? histoire de dire qu'il faut pas déconner avec lui.

je suis dans la ruelle , ****************************** pour aller à un cours de croquis exterieur j'imagine, ça ressemble à l'inde, on se paume completement, et arrive une petite blonde avec son père, genre dans le coin du batofar, Je crois qu'ils me demandent un truc, après maintes galères, la blonde me regarde vite fait et ils s'engouffrent dans la casa ? on arrive à se retrouver à l'école, Après je pars à la plage ? C'est pas super cool, A la plage ? j'ai des resultats moyens, je les retrouve, il faut que j'assure, Le père ? mais je suis déterminé, c'est bruce willi, et là.

et je parle à la blonde qui s'avère bien être marie ? j'apprends que si lily n'a pas son année, Elle est très très jolie, alors des circonstances aténuantes.

Elle m'emmène à l'écart et on s'allonge dans des hautes herbes pour plus qu'on nous voie, jugée par la direction de l'école et le conseil de classe de ma responsabilité, Je lui commence à lui baiser les seins ? feront que je ne pourrait pas passer non plus, mais derrière nous des gens ont installé des tentes ? Je gueule au scandale.

On bouge, je suis super vener , je traite arnaud de branleur et il s'enerve et il veut me flinguer et je l'engueule encore plus je lui dit de tirer allez, j'envoie valser ma boite de beuh qui se repand sur le sol , vas-y tire mais ce con n'a pas de balles dans son flingue ? Heureusement la prof ne voit rien , et après je sais plus et je mange le demi trip qui traine sur mon bureau sous l'ordi dans l'appartement de ma mere à nancy Non seulement je fais un effort surhumain pour reprendre controle de mon corps ? Je suis tellement enervé qu'il faut que je pète des trucs, mais en plus je dois faire un effort surhumain pour surmonter la fatigue qui m'envahit en cette après midi ensoleillé ? Je me dis que Lily a interet a avoir son année si elle ne veux pas que je la tue , Je me reveille avec une impression de gueule de bois horrible et je comate mortellement avec l'impression que je peux m'écrouler de fatigue et pourtant je sais que je ne peux pas dormir On faisait une petite teuf dans la nature, ****************************** nous sommes en face d'une école maternelle, et la bande à Charlotte, je me rapelle que pour venir nous avons du nager dans un souterrain rempli d'eau et que mes poumons ont failli exploser, que des filles ? Enfin voila, faisaient une sorte de sound system concurrent, nous sommes tous assis sur de longs rondins de bois en face de cette école maternelle, Mais elles n'ont pas réussi à faire leur live, perdus dans les bois, et ont rangé leur ordi portable dans la grande maison, une foret qui ressemble à celle des vosges tout autour de nous, Mon appartement à décuplé de volume et il y a un vendeur de grec libanais à l'intérieur, des grandes collines boisées abruptes, Plein de gens viennent ? En fait, et surtout beaucoup que je ne connais pas, le chemin le plus rapide pour rentrer en ville est de reprendre le souterrain innondé, des blacks ? En attendant nous sommes sur les rondins de bois, des types, nous, tous ont l'air sympa ? vincent, Arrive un moment ou je suis face à colombe et deux autres filles, robin, Elles symbolisent le tiraillement que j'ai en ce moment, antoine, Qu'est ce que je ressent face à elles , hugo et bien d'autres .

Je ne sais pas A ce moment là que je dois expliquer à Colombe que en quelque sorte ? Arno , j'ai une autre copine et elle éclate en sanglots, on fait tourner des ballons , C'était atroce ? J'ai oublié le nom du gaz qu'on met dedans, elle est vraiment belle et c'est vraiment triste ? et on les aspire.

Son visage d'ange couvert de larmes, on est euphoriques , Je suis avec Marie et tellement triste alors moi aussi que je retiens difficilement mes larmes --- je fais un voyage bizarre sous la forme d'une petite animation tres fluide créée en one-shot le tout sous ecran de controle par des gens qui me suivent et a la fin j'échappe au circuit ils veulent m'arrêter mais trop tard je suis déjà dans les champs -- Paris subit une épidemie de peste -- posted by @ ? Les mamans qui viennent a la maternelle se mefient de nous, éloignent les gosses Vincent à même donné un ballon à un gosse ****************************** Il fait nuit PM jeudi, je suis avec le douh et dogi et nous sommes en pleine ville, décembre , direction notre appartement je crois , , nous sommes dans une mégalopole, il y a la foule je crois que ca fait deja plusieurs heures que j'ère Mais surtout un chinois, il y a une gigantesque fête foraine placée sur les trottoirs géants.

le frère de la chinoise que s'est tapé vinz, grandes roues, arrive dans la rue, lumières dans la nuit, c'est le propriétaire de max le chien, enfants, il a plein de jouets auxquels il a rajouté des roulettes qu'il traine avec lui, etc.

il est en trotinette on le regarde depuis le balcon ? On continue notre chemin, il attends colombe qu'il est venu voir, on passe par une route un peu moins bien éclairée mais il y a toujours du monde, elle descend avec moi et quand il me voit avec elle ? On entends de plus en plus de cris et d'agitation, il se met à tirer la gueule et lui dit ? je ne sais plus de quoi on parle.

d'un air très amer, mais je finis par deviner qu'il y a une manifestation , "j'ai le coeur brisé" et il se tire, voire une émeute , comme s'il allait commettre une connerie col me dit qu'il faut le rattraper alors on le suit le long de la rue qui va vers port royal, au bout de la route, immense rue, on entends des explosions, il y a plein de monde ? les gens avancent moins vite les gens avancent moins vite , des touristes des conneries col me distance un peu à aucun instant je n'apercois le chinois je finis par la perdre et je continue toujours tout droit ? Soudain à droite, je ramasse une grosse bouée bleue transparente pour les momes, un enorme bruit, je l'enfile et elle me remonte jusque sous les bras, puis deboulent , c'est délire, , Un mec jette un mégot de gauloise ? gros véhicules avec du metal a fond qui sort de l'autoradio, je le ramasse et je le fume avec ma bouée toujours autour de moi, des vieux rockers a la maiden dans les voitures, je continue tout droit ? ils passent en trombe à coté de nous, les immeubles s'espacent, deux secondes plus tards, je finis par arriver dans les collines, on s'apercoit qu'un vehicule a été laissé la, toujours sur la même route ? au croisement de la route à droite , je me dis que je vais peut être rentrer ? Comme l'endroit ne devient plus tres sur, que j'ai du les louper ? notre sang a tous ne fait qu'un tour, je fais demi tour, donc on monte tous spontanément dans la voiture, et alors je vois un enoooorme ballon jaune qui vient vers moi en volant, satisfaits de nous, je l'attrape avec un effort, on déconne, je le prends avec moi, par contre, il flotte dans les airs, c'est le douh qui monte au volant.

tout aussi géant qu'il soit ? et il est plutot bourré, et ma bouée est toujours là, donc il conduit n'importe comment, je suis content, même s'il dit qu'il assure, je vois d'autres ballons qui arrivent, je suis lui dit d'aller lentement, ceux si sont tenus par des gens, on roule, apparemment celui que j'ai attrapé ils ont du le lacher, rues sombres, je rentre avec le ballon et la bouée ? lumieres, je retraverse toute la rue, gens gens, longue, ruelles même , longue j'arrive dans ma chambre, a un moment donné on se retrouve dans une petite cour.

je me fous sur le lit et je squatte l'ordi ou une télé qui est à la place opposée de mon ordi dans la réalité ? le douh laisse finalement le volant a dogi, au bout d'un quart d'heure, ****************************** il pleut, je suis très fatigué c'est le petit matin ? C'est la deuxieme fois qu'on part pour , je me rend compte que col est dans mon lit toute nue et les draps sont étalés au fond du lit l'autre lit est placé perpendiculairement au lieu de parallelement et dedans il y a le chinois nu je le regarde c'est une espece de monstre sans cou le visage incrusté dans une espece de prolongement de son torse, une ile ou habite un ami.

il est vraiment très laid il n'a pas l'air humain, je crois, c'est horrible ? à trois, posted by @ ? dans une voiture, moi une fille que je crois etre lily et l'ami en question PM le début je suis dans une espèce de jardin dalles blanches et j'ai plein d'aiguilles dans les mains en essayant de téléphoner je me fout toutes les aiguilles dans les levres, enfin bref.

elles sont profondément enfoncées ? la premiere fois, ça n'est pas douloureux, c'est lily qui a conduit une petite voiture, il n'y a pas une goutte de sang ? tout c'était passé sans problème, mais déjà j'entends deux personnes qui arrivent, la, j'ai pas envie qu'on me voie comme ça, j'ai pris la , je me retourne et je commence à les retirer une à une de la peau de ma bouche c'est pas désagréable Le métro est vide sans trains, de mon père, sans personne, je la trouve un peu lourde à conduire, géant ? je me vautre un peu dans les flaques d'eau, comme une serre ou une gare géante ? mais ca va, Les autres montent nocturne et maculé d'une épaisse couche de neige blanche et pure ? l'ami qui devient provisoirement dogi ramene une valise qui est sensée etre pleine de beuh, c'est magnifique, et on part, la classe est la, on arrive en ville, le quai forme un + ? un carrefour, les gens restent au milieu de la croixgens, je crois que je panique un peu vu la faible maitrise du véhicule, je crois que certains se disputent, je galère un peu avec les vitesse, Je décide de faire une glissade dans la neige mais je me vautre sur une des voix ? enfin bref.

Sous la neige je sens l'électricité qui fonctionne encore , je ne sais pas comment je me demerde, mais au feu la voiture est à l'envers au premier rang On rigole un peu je remonte, mais jaune parce que bon c'est une situation pas super comode, plus de peur de que de mal, je joue avec l'accelerateur pour essayer de tenir en place , *** *** je suis conducteur de bus, le feu passe au vert, c'est mon premier jour je conduis le bus et tout, j'accelere un grand coup en marche arrière, c'est un de ces rêves ou je suis étrangement super super fatigué, virage, j'ai toujours pensé que c'est parce qu'il restait une connection physique avec mon corps épuisé qui lui, et là.

est dans le lit ? enorme dérapage en plein milieu du carrefour, bref je suis chauffeur de bus et fatigué, genre truc spectaculaire partage en couille en tournoyant sur nous mêmes.

j'ai beaucoup de mal à appuyer sur les pédales comme si j'étais trop petit , sous la pluie, en plus ? Des que la voiture s'immobilise, en tongues, ben, ca aide pas, j'attends les flics.

qui mettent quelques secondes à arriver j'ai peu de reflexes etc, "bougez plus, mains sur le capot" donc le bus en fait se laisse plutot glisser ? Etrangement.

il m'arrive d'être à l'envers sur la route et de devoir faire marcher arrière pour avancer, on est tous les , je rase des voitures etc, à l'avant et c'est pas ma moi à la place conducteur, mais c'en est pas moins moi qui ait fait la connerie dans le bus y'a des potes ? Enfin bref, tout ça est assez amusant au fond, on poses nos mains sur le tableau de bord, evidemment au bon d'un certain moment je ne respecte plus tout l'itinéraire de mon bus , je les imagine nous braquer dehors, j'ai oublié le numéro écrit en blanc sur fond rouge, celui a ma gauche lance les clés et les flics viennent nous voir limite en rigolant, , un type et une fille, sans uniformes Ils restent tres sympa compatissent et nous emmenent je m'arrête dans un champ pour boire un coup avec les potes ? ****************************** Je suis dans un magasin , clairette propose qu'on garde le bus après on s'arrête à l'université de jussieu je ne sais plus pourquoi, hm ,

moi j'ai envie de garder le boulot

donc je dis que c'était juste une matinée d'essai ? une salle, cet après midi je vais faire mieux, au premier rang, je serais reveillé, des types vetus bizarrement, je vais abaisser le siege, je crois que je cherche un cahier, et tout, et je reconnais les types du premier rang, ca va aller beaucoup mieux, c'est les types du morning live sur m, serieusement, tels que je les ai vus hier a la télé en fumant avec arno, dans l'ascenceur on croise un noichi chébran qui a une mini tronconneuse, jerem et lily, je la touche "OooO une petite tronconneuse" et pour rigoler il l'allume, celui à la cagoule a un cahier pres de lui , alors que je la touche doji me demande si je suis coupé et je montre ouais, je lui vole et me tire en courant, une petite écorchure, ils crient et tout, le noichi qui rigole lui dit "t'en veux une aussi ? je me planque derriere differents panneau, " et hop une petite egratignure a la tronconneuse ? Un mec porte un grand panneau et je le suis en me planquant derriere jusqu'a la sortie, et puis il passe la tronco dans les cheuveux d'hugo et ca lui fait un gros trou, je suis dehors, on rigole tous, je cours vers la sortie du parking, on arrive en bas on se dit au revoir et on sort de l'université je remonte dans le bus, et tout devient noir, **** je suis dans une espece de petite ville paisible, avec un message ecrit en blanc, petites maisons en bois, "c'est un fait, petits escaliers, vous riez, linge qui pend par les fenetres, " ****************************** antoine de caunes s'est suicidé cette nuit, soleil mais pas trop ? j'ai essayé de vérifier sur le net mais impossible de confirmer la nouvelle.

je rencontre une petite fille qui est vachement sympa, c'est triste, elle me suit partout, aussi je me suis fait braquer dans un parc, et parfois même je crois kelle me demande de la suivre ? enfin Je passe, parfois je le ne vois plus mais on finit toujours par se retrouver, je vois un gars de la classe qui magouille avec une racaille il vient me voir, on rigole beaucoup, me demande de lui preter de la tune, au bout d'un moment ? je suis vraiment pas chaud car je sais que c'est pour la racaille, je crois qu'une autre petite fille ? je lui dit hmmm peut etre, peut etre plus petite ? combien , s'est mise a nous suivre aussi, si c'est pas be, puis apres j'ai rencontré dioulig on s'est assis et on a discuté il me dit ? il me dit , calmement que les deux petites filles sont des robots de sa création je suis déçu, francs, certains sentiments s'écroulent un peu, je fais non pas moyen, mais j'accepte totalement, et la la racaille arrive et me menace avec un couteau, **** Dioul taxe un peu d'héroine a un mec ? il le colle contre ma gorge, il me propose et je dis non, et au lieu de capituler je dis a tout le monde, il se fait sa trace et commence a triper, je vais mourir les amis .

il me parle il a l'air trop bien, adieu.

je suis écoeuré, , puis je taxe un livre qui sert a faire du son live a une meuf il fonctionne avec un principe de motifs tactiles et de gomettes a déplacer, ****************************** je suis à l'arrière d'un jardin, genre je pose une gomette sur un pattern ca fait un rythme, genre, j'appuie sur des touches virtuelles et j'obtient un pur live c'est exellent, à epinal, **** Une jungle tellement magnifique, avec la foret derrière, tellement pure et immense, un enorme feu consumme le bois dans la nuit, qu'avec ce ciel gris et cette pluie ca me donne envie de pleurer profondément, les flammes remontent même le long de la barrière du voisin, de beauté, sous la pluie, de tristesse ? Des gens éteingnent le feu de la barrière avec des arrosoirs gens.

C'est le sentiment le plus fort que j'ai connu, je vais vers la foret qui brule deja un peu moins, **** Je suis je ne sais plus ou ? au fur et a mesure que je m'approche le feu est de plus en plus petit, comme en voyage scolaire, lorsque je suis au niveau de la barrière il ne reste plus que des toutes petites flamèches par terre qu'on éteint avec les pieds , Il parait qu'il y a une boum organisée au café, nous sommes nombreux à errer la, la bas, en fait le bois est comme un marecage d'eau claire avec des pontons en bois qui flottent dessus pour faire des chemins, alors j'y vais, je me balade un peu dessus, mais en regardant par le carreau je ne vois pas les autres, je vois un chien qui nage et qui a vraiment l'air ridicule et je me marre, C'est ? Je vois des filles avec des t-shirts mouillés, euros ? un mec qui rigole avec elles, dommage, et moi je m'aperçoit que j'ai une enorme coque en plastique autour du buste, même si c'est nul ca m'aurait dit ? alors je me casse, je ne sais pas trop pourquoi, honteux.

Apres on est dans une espece de salle de classe en plein air bizarre ? en esperant que personne ne m'a vu, je suis au fond avec arno, ****************************** decors, Ambiance libre, style, encore, la place devant chez le houche à ivry, Arnaud a une grosse boite pleine de tazs bleus, la nuit, Ca ne metonne pas trop de lui, je tiens un petit magasin de paniers et bibelots en tout genre une bande de jeunes, , l'air d'en avoir rien à foutre de tout, dans la vraie vie s'étant mis en tête de découvrir les drogues, débarquent, ca ne metonne pas qu'il "abuse" un peu comme ca ? Je ne suis pas dupe très longtemps, je les vois se servirs Et je sais plus comment mais il renverse tout, prendre pleins de paniers et de matos, J'en prends , me bousculant, et je les mets dans mon sac ? et moi, il me voit, je déprime "mais putaaain les mecs", je lui dit ? je les vois foutre en l'air la moitié de ce qu'ils embarquent tellement ils sont maladroits, J'ai pas l'intention spécialement de les prendre mais c'est juste histoire de, je me dit qu'ils sont complètement défoncés, Je l'aide a ramasser les autres qui se sont étalés dans des graviers blancs, l'un deux essaye d'escalader une palissade en face mais se fait vite repousser par une créature qui est derrière, On essaye de pas trop se faire remarquer des autres, sous les rires de ses potes, même si on est pas trop discrets dans le fond, après ils attaquent une fenetre en face ,

Ya plein de cachets qui s'effritent et ca fait de la poudre, soit à coté de ma boutique,

On ramasse ce qu'on peut ? et une vieille sort complètement indignée, on cache ce qu'on peut en le melangeant aux graviers blancs ? elle gueule, Ca me rapelle la caisse du chat, elle lache son clébard qui fonce sur la palissade d'en face.

En passant une pile de gravier pour en recouvrir, dont la créature qu'elle abrite s'avère être aussi un big clébard, ca fait ressortir un autre petit tas bleus en dessous, ils se reniflent le cul, En fait on a du mal a tout recouvrir, et l'un commence à monter sur l'autre, Mais a la fin, les jeunz se marrent.

c'est bon, la vieille commence à peter un scandale, passable quoi ? je vais la voir et je lui dis , ***** Je suis dans une espece de jungle crusoéenne, "vasy on s'en fout, avec des amis non identifiés, on va aller vendre de la marijuana en amérique du sud", sensation de liberté récurente dans mes rêves marquants, et tout de suite elle est chaude, , elle se calme, cette espece de sensation de teuf, on se tire, souriants on va chercher une dodoche qui traine par là on squatte un petit wagon recouvert de lianes et de mousse ? une ou deux fille montent avec nous, dans cette jungle teuf ou ya des gens partout, c'est assez cool, des morceaux de choses abandonnées etc ? J'hésite entre la colombie ou ailleurs et je me dis qu'en Colombie c'est la coke,

et ça ça me branche moins

c'est magnifique ? Je veux vivre dans une petite pièce bétonnée avec une énorme pochette d'herbe a refourguer, Je sors du wagon pour aller rouler un buzz et je me met à vomir une espece de mousse bleue fluorescente tres liquide dans ma boite a beuh, ils ont bien besoin de petits dealers non , C'est un petit flot continu ? ****************************** Cette nuit j'ai assassiné un mec qui montait la garde pret de la place stanislas a nancy, pas une grosse gerbe, ses collegues n'ont rien vu, comme un pipi de gorge, je suis arrivé par derriere et je l'ai égorgé en deux coups de petite lame, C'est indolore, puis j'ai planté la lame dans la main gauche de son corps inanimé et sanglant, c'est même tres agréable, j'ai aussi trouvé un zostrich pret de la moselle à epinal, j'en met partout, ****************************** cette nuit je me rappelle m'être levé et avoir regardé au travers de volets, ca coule sans pouvoir s'arrêter, je ne voulais pas que quelqu'un me voie.

C'est joli, mais j'étais persuadé que mon appartement avait été transporté dans le desert, quand je me déplace ca fait une trainée derriere moi, quand j'ai enfin reussi a voir a travers les fentes du volets, Je sens le liquide venir de mon estomac et glisser voluptueusement par ma bouche ? j'ai constaté avec surprise et depis que c'était toujours l'immeuble d'en face qui était là et non une magnifique et immense étendu desertique jaune de sable et de dunes, Bleu fluo ? Je me suis recouché, je retourne voir mes potes ? Ca n'est que maintenant, la trainée s'aténue au bout de quelques instants sur le sol ? une demi heure apres mon reveil, mais ca coule encore, que je realise ce qui s'est passé, J'aimerais que ca coule longtemps, ****************************** je suis chez nico, ***** Je suis sur un ferry géant, on s'est engueulés je ne sais plus pourquoi, Il y a des peintures affichées sur les murs, je ne me rappelle plus la raison qu'il me donne quand je lui demande.

Devant ma cabine sont affichés des dessins à moi, enfin bref, Dedans il y a des potes ? on regarde la télé mais sans vraiment la regarder, Je marche calmement dans un endroit calme avec Apolin qui me raconte son experience de l'heroine, on mange, Il me décrit la sensation de la chute d'eau qui t'absorbe, on est dans une espèce de grand complexe genre la villette, des couleurs qui apparaissent bonnes, avec plusieurs etages,

exactes, et des passerelles qui font des virages.

Je raconte mon experience de l'heroine, c'est un peu moderno-futuristebref, laure me dit que j'abuse, je sors, que pendant un mois et demi si j'en ai a portée de main je ne resisterais pas ? je m'en vais, Je lui assure que c'est bon tranquille, je suis sur une petite route de campagne juste a la sortie de la ville, Au fond, il y a pas mal de monde, de moi j'hésite un peu ? des voitures qui paradent avec des gens qui crient et qui chantent.

mais pas beaucoup, joyeux et déguisés, Je n'en ai pas envie, soudain, Sur le bateau je cherche anthony et sa copine, au tournant d'un virage, Il y a une bonne ambiance, un enorme camion qui transporte une enorme construction en bois tourne et se renverse sur moi.

je me balade, je suis paralysé de peur, je me sens libre, même si je me dis qu'il faut que je bouge je vois le camion tomber sur moi au ralenti, c'est grand ? la construction en bois comporte des grands espaces vides et j'espere que ce montage va tomber sur moi de telle sorte que ce soit un trou à ma place, Je me sens plus libre qu'en teuf, afin que je ne sois pas écrasé, je ne suis bloqué par rien, je ferme les yeux une fraction de seconde, C'est ça la vraie liberté ? un enorme bruit de fracas, Liberté totale, j'ouvre les yeux, Dans une espece de maison japonaise, je vois l'installation écrasée par terre, une salle centrale et quatre chambre avec ces portes coulissantes japonaises a carreau, et moi debout, La chambre de tej, je suis passé au travers de l'un des trous, il est a son ordi, miracle, Je suis assis a coté de lui et on discute ? Un type noir, Il m'écoeure, le conducteur.

Petit a petit il se transforme en vieux monstre enervé, s'amène vers moi, hideux, paniqué, de plus en plus aigri, je lui dit que je vais bien, aigri a ? que j'ai eu de la chance de passer au travers de l'un des trous, Il me dit que non je suis mort ecrasé %, mais que j'étais tellement anorexique , Tellement transformé que je ne le reconnais plus, oui.

je m'en vais calmement, c'est le mot là qu'il a employé, il devient trop monstrueux, même s'il fallait comprendre plutôt "chétif", s'avachit, que j'avais devellopé une certaine faculté sans m'en rendre compte dûe au fait que je n'avais pas de réelle presence physique dans l'univers, bave, j'avais appris à être sans avoir de corps, Je sors ? C'est pour ça, **** Ambiance fêstive à l'école dirait on, qu'une fois mort, Ya du monde, une fois mon corps décédé, c'est un grand cocktail, je continuais d'être, Je suis avec philippe et je sais plus qui, car j'avais toujours été sans avoir besoin de ma carcasse, Philippe va nous chercher à boire ? Je suis épaté.

Il nous ramene les gobelets, je me dit que c'est une super idée, on discute ? J'ai fait ce rêve le jeudi , on plaisante Il va en rechercher, avril, Je sais plus qui me dit que les alcools que nous ramènent phillipe ont une drole d'odeur et un drole de gout, entre , Je goute en effet c'est vraiment bizarre super chimique ? H et , rien que je ne connaisse Il revient avec des verres et c'est la même odeur, h après m'être assoupi sur mon canapé , Quand on s'est un peu éloignés tous les deux je lui demande si ça va, je n'avais pas beaucoup dormi la nuit d'avant.

parce que les boissons qu'il nous ramene sont bizarres, - - - - - - - ce matin, Il nie un peu puis finit par me montrer sa maladie sous le bras, je me suis retrouvé le corps paralysé dans mon lit à deux reprises, une enorme plaque rouge cloquée, il m'a fallu à chaque fois faire un effort incroyable pour reussir à bouger, Une maladie qu'il me dit arriver à supporter en prenant de la kéta, ca m'a vraiment fait paniquer, et il me sort une fiole avec un liquide transparent, je crois que c'était comme si mon corps dormait, Je suis super impressionné, mais pas mon esprit, j'ai l'impression de comprendre d'un seul coup toute sa personnalité, - - - - - - - je suis dans le metro, Il s'éloigne et un peu plus tard on fumera une cigarette avec de la keta dessus, ambiance beige foncée.

J'ai fantasmé les effets, avec mux et plein d'autres gens, ****** Je perds mes dents, nous attendons en plein milieu de la nuit le premier metro qui doit arriver dans plusieurs heures, Mes dents du bas, je suis en confiance, C'est toujours pareil au début, je plaisante avec mux, je veux les faire tenir le plus longtemps possible, bonne ambiance, Puis ya plus rien a faire, soudain en face un type genre vétéran du viet nam s'enfuit par un petit tunnel, Elles se décrochent, ses poursuivants n'ont pas l'air tres coriaces, Puis d'autres suivent ? et disent que de toute façon ça n'est pas tres grave, Je m'apercois que j'ai trois rangées de dents ? Je commence à m'inquieter un peu, Puis j'observe celles qui sont tombées, je suis content que ça se passe de l'autre coté de la voie, Elles n'ont pas de vraie racines ? De notre coté.

juste des especes de fils de fer, un noir nous dit que ca ne craint rien, Je me rappelle vaguement que les vraies racines de dents ne sont pas comme ca ? sous entendant que si ce vet arrive ici il s'en occupera, Soudain le type en question arrive quand même un militaire se jette sur lui pour l'arrêter * * * * * Je suis dans un taudis, mais le vet sort une enorme mitraillette et lui loge , mal éclairé, ou , suintant et moisi ? balles dans le bras gauche, avec un ordi et un bébé ? le militaire recule et tombe, Arrivent deux personnes du controle sanitaire, le vet sort alors un autre pistolet et commence a deblaterer des trucs que je ne saurais dire.

ils ont un accent africain et me montrent comment se servir d'une machine a detecter les maladies, mais voila, Il faut poser son pouce sur une lamelle sur un magnetophone a cassette ? comme un rebelle qui prends des gens en otage, Je me dit que c'est bon il ne va pas me tuer si je fais pas le con Ils le font avec le bébé et il s'avère qu'il a le palu, j'ai vraiment commencé a paniquer quand je l'ai vu sortir un pistolet, Ils me disent que je ferais bien de me tester ? Et là, moi aussi, tire une balle par personne, et me conseillent de ne pas trop faire d'ordi ? de gauche çà droite, que ça ne sert à rien, je vois mes voisins tomber sous la balle qui leur est due, Je me teste, j'attends, et ca dit que j'ai aussi le palu, je suis paralysé de peur, Mais pour moi, je sais qu'il y en a une pour moi, je ne le crois pas ? C'est mon tour, parce que j'ai vu le médecin la veille , je me reveille - - - - - - - ce rêve est sans doute un des plus étranges que j'ai pu faire, dans la réalité, je suis dans le bureau d'un grand patron de la télévision, et il m'a juste dit que j'avais une bronchite, il y a michel blanc, il l'aurait vu si j'avais le palu , et peut -être que ce dernier va finir par être remplacé dans le rêve par deux autres de mes connaissances.

Ambiance sombre

bleu foncée

Apres je vais chez ma soeur, le chef nous fait jouer, c'est son anniversaire ? ou michel blanc, ya un peu de monde ? à un jeu stupide, Je m'installe, sur un ecran on voit un derriere plein de ketchup de par lequel des frites sortent, des mecs ont ramené des K ? et alors qu'il fait des commentaires, de ragga ? le jeu consiste a repousser avec le doigt la frite dans le derriere.

de reggae ? Apres quelques minutes de jeu, la chanson "j'aime ton cul", les participants font des blagues bonne ambiance sur le jeu " ca me donne envie de manger des frites"par hasard j'ai une barquette de frites avec moi et j'en mange, J'aurais aimé qu'à partir de là mes souvenirs soient moins flou En tailleur sur la moquette, je suis face à un cadavre.

Il y a , je crois que ce cadavre a servi a quelquechose, il servait pour le jeu par exemple assiettes en rang par , je decoupe ses jambes.

que je mange Il faut mettre des noms sous chaque assiette a qui on lèguerait nos trucs apres la mort ? et des petits bout de chair deci dela que je mange egalement, style testament, quand plus aucune partie de son corp ne m'a l'air appetissante.

Je suis pas super inspiré, je pense a ce que je vais faire de ce reste de cadavre, J'écris d'abord "el douh", je me rappelle ne pas avoir voulu manger les bras, puis remi le hippie, mais pourtant il ne reste que le tronc et la tête, mais je demande pourquoi je marque son nom alors que je ne l'ai pas vu depuis des années, je decide de decapiter le corps, Je retourne au salon, et je cache le tronc sous une armoire, On mate une cassette vidéo, je suis chez ma grand mère,

Ya un mec super petit qui fait du skate sur un skate normal qui parait géant pour lui ? je me demande si elle va trouver ce tronc ensanglanté et me demande comment ca pourrait se passer,

mais il se débrouille plutôt bien et le rendu est assez marrant, quand a la tête, Ca dure un peu, je la cache sous mon blouson.

puis ca passe ? Nous sortons de l'appartement qui de la teinte bleu foncée et passé au rouge foncé, comme une intro ? avec mon père et mon petit frère, C'est un documentaire sur l'assassinat d'un président qui rappelle Kennedy , sur le palier,

Dailleurs c'est lui, je remarque des taches de sang dessinées sur la moquette.

je demande si elle ont toujours été la qui explique comment ça a pu arriver, mon père dit que oui et que c'est une idée geniale, Il s'est fait buter par un proche ? J'ai des remords, par un de ses gardes du corps, je me dit qu'il faut que je me debarasse de la tête au plus vite, ? C'est lourd une tête, on voit le tueur avoir son arme dans sa veste ? Je me dit qu'en fait d'avoir fait le caprice de vouloir decouper sa tête va peut être me sauver, Apres on nous montre le carnet de croquis du tueur ? Si la tête disparait on ne reconnaitra pas le corps , Des dessins au fusain, je ne savais pas que j'avais tort.

La fete continue Je suis au sous sol, donc je descend en premier de l'immeuble, je fouille partout ? qui ressemble a celui de mon pere a Bastille.

seul, et je sors dans la rue, en essayant de trouver des ordonnances vierges, et comme chez mon pere, Je suis dans un grand hall, il y a la seine, style arriere scene avec des panneaux en bois et tout, je regarde vite fait a droite a gauche, Je cherche du boulot, personne, demande a tout le monde, j'ouvre mon blouson, mais je suis un peu jeté de partout, la tête etrangement polygonale reste accrochée à ma fermeture eclair, A un moment, pissante de sang, une voix , je me debat avec pour qu'elle tombe dans l'eau, soudain j'ai peur que la rive soit trop loin de la rembarde et que la tête va tomber sur le sable du bord mon pere ou mon frere arrive demande à tout le monde d'aller à l'autre bout du machin avec un panneau de bois ? je secoue, je fait jouer la fermeture eclair et la tête tombe enfin On y va ? dans l'eau, plouf Au bout d'un moment j'allonge le panneau par terre et je glisse dessus, c'est là que j'ai eu des remords, comme un body board ? A moitié tétanisé par une crise d'anxiété, d'autres m'imitent ? je me demande pourquoi j'ai fait ca, Ca trace ? pourquoi j'ai découpé ce cadavre, On arrive dans un truc qui ressemble a un garage, mais il était deja mort, entrepot, je n'ai pas commis de crime, On s'assied tous en tailleur, c'est de la pure perversion, On a tous un carnet de croquis devant nous, mais que va t il se passer, Plus personne ne parle, si je commence comme ça, on regarde chacun notre carnet de croquis, comment vais je finir , Dogi est a coté de moi, de plus je suis sur que je vais faire une crise d'anxiété quand je vais y repenser on traverse la seine sur le pont avec mon pere et mon petit frere, et il s'avère qu'il a le carnet de croquis du tueur ? on va a la fête ou je ne sais ou, C'est comme si le carnet qu'on avait ? mon frere a un smiley au dessus de la tête J'ai du me reveiller un peu apres, chacun, rassuré, nous attribuait un role Je suis le seul a savoir avec lui qu'il a le carnet du tueur Moi je suis bien habillé lui avec une salopette un peu crade ? Rêve fait le , Le douh arrive et nous dit qu'il est le président, mai entre , mais qu'il nous fait confiance et qu'il va pisser, h et midi --- hercule la tapette légendaire de disney.

Dogi dit qu'il l'accompagne, contre un cafard geant joué par mon oncle qui avec sa forte carrure, Je les suis et dogi me dit "ah mais t'es le detective, son allure imposante et sa grosse voix est quelqu'un de très sympathique, t'es partout tu vois tout" je lui réponds que "non je voulais pas rester seul", dans cette scène.

Le douh part pisser et dogi part dans l'autre sens finalement disant qu'il va boire un cou, le cafard géant doit impressionner hercule pour qu'il fuie afin qu'il ne fasse plus chier, et je le suis, le cafard pousse alors des rugissement enormes, On arrive aux lavabos ? prends de l'élan, il se passe de l'eau et se met a vomir du sang, hurle a nouveau, ecarlate, et hercule fais une tête horrifiée, par la bouche et par les oreilles, , Il est calme il me dit que ca va, puis se jette sur la tête qui est horrible en général du cafard mais qui l'est encore plus dans cette occasion grimaçante , On ressort il n'y a plus personne C'est le noir, et se met pleurer de tristesse et déclare sa flamme au cafard, Une voix ? Je suis mort de rire, C'est la nuit genre super sombre Je suis dans la rue avec laure ? Le cafard et Hercule s'embrassent.

hugo et ses potes, c'est le debut d'une iddyle, son cousin ya johann kempf le ouf, je me retrouve sur un canapé dans un loft-story like la tête allongée sur une fille dont je ne pourrais pas dire le nom et les pieds en l'air avec les autres qui essaient de me chatouiller en vain, et lui ? --- Je me ballade depuis quelques jours dans un ville que j'imagine être monaco mais en fait il s'agit de pornichet, melangé avec le belko, il fait plutot beau,

et il veut aller dans mon appart' dans le , la ville est belle,

les trottoirs jaunes eme genre pour squatter et moi j'trouve ca plutot relou surtout qu'on est nombreux et pis je sens que ca ferait chier laure, mais il y a beacoup de racaille qui se ballade dans tous les coins,

alors j'arrive a lui prendre les clés , je passe mon temps à me ballader enfermé dans mon blouson à observer les gens,

On dirait ke yen a ? Un jour je m'assois à un square et je vois une mère chinoise et ses deux enfants qui arrivent et qui qui s'assoit aussi, exemplaires, tous souriants - je les ai déjà croisés plusieurs fois precedemment lors de mes ballades, et je monte chez moi, les enfants parlent de leur père, pis je redescend et je les rejoint dans la voiture ? qu'ils n'ont jamais vu.

ou ils fument, un chinois passe.

Alors on démarre et apres une courte periode et on finit par arriver dans une espece de quartier super paumé pas éclairé du tout, les enfants demandent à la mère si c'est lui, avec des culs de sac emmurés tout pourris, elle reponds en rigolant que non, on se garde contre un mur comme ca au fond d'une impasse et le sol en fait c'est du sable ? Apres, on est dans les dunes, le gamin, ya un truc en bois ki traine et c'est comme des bouts de planche ki trainent, qui me reconnait, alors on en ramasse et il s'avere que ca fait des bonnes planches de skate sans roues pour glisser dans le sable pentu, demande si c'est moi, C'est marrant ? Toujours en souriant, on fait quelques essais pour trouver les morceaux les plus adequats , la mère dit que non,

C pas super evident quand même, puis elle me demande si je boude tout le temps,

mais j'en trouve un qui me permet de faire quelques bonnes petites descentes, je comprends alors qu'elle m'a remarqué aussi lors de mes promenades, Au bout d'un moment, gêné, un type s'amène un peu paniqué et nous dit d'arrêter, je bafouille quelquechose en rigolant, On lui fait whoooaw l'autre pourkoi, a ma gauche arrive un jeune, et il nous dit que c'est dangeureux parce que l'un de nous n'est pas vacciné contre un certain truc ? asiatique encore, il montre quelqu'un du doigt, souriant également.

et tout le monde hue le mec en question gentiment, il me dit qu'il s'est braquer.

Moi aussi pour me rassurer, et qu'il va faire ses bagages pour partir, parce que moi je sais que je suis justement pas vacciné contre un truc aussi , un peu degouté, en vrai, on discute assez longuement, mais je m'en rappelle dans le rêve, sur la table il y a mon flingue en plastique, Soudain un black a lunette s'amene et agresse le chinois Alors jme casse ? Il lui demande si c'est tout ce qu'il a, avec ou sans planche je sais plus, c'est le même qui l'avait precedemment agressé, et je crois au coin de la plage toute une rimbanbelle d'enfants ? Ils s'engueulent, vraiment nombreux, le black l'empoigne, une invasion, je me lève et dit "he ho calmez vous" il me reponds "hey c'est une affaire entre nous t'en mêle pas , je trouve ca marrant ? " Je me rassois puis tres vite je me sens honteux, y sont en tenue de plage avec des bob et des bouées et tout, le type prends mon flingue et en a l'air satisfait, et moi je rampe a moitié dans le sable ils se marrent en me voyant, il se barre, En descendant encore j'arrive avec laure à une cabane de glaciers ya un mec et une meuf, j'habite alors chez tantine , Je sais plus quelle connerie j'ai dit mais ils me prennent un peu pour un con, la tante de clarisse, mais je fais que d'en rajouter en rigolant A la fin ils nous servent une glace spéciale alcoolisée surper bonne, un peu plus tard.

nous disent qu'ils ont été accro à ca pendant un certain temps tellement c'est bon, je recroise le chinois.

C'est vrai que c'est bon, avec ses bagages faits, Apres je sais plus pourquoi mais je cherchais à eviter , il me demande ou il peut poser ses affaires en sécurité.

types qui ressemblent etrangement au ? On recroise le black, types bricoleurs de la boite ou je bosse, il s'amene vers nous, Alors je me planque derriere le comptoir du glacier et je les vois par un trou dans la porte ? je lui gueule de nous foutre la paix, Ils viennent, mechamment,

je flippe parce que j'aime bien la glaciere, il recule et dit " ok ok ,

Ils entrent et me trouvent, " et puis je lui gueule aussi de me rendre mon flingue , disent "ho il est là" "tuons le" je jette un dernier regard a laure l'air de dire "c'est vraiment trop con" et ils me tuent ? En même temps j'ai assez peur de lui, Je suis par terre je saigne je suis mort, j'ai peur qu'il ramène ses potes, fin ? Il rigole jaune et sors un premier flingue.

, moche et qui n'est pas le mien.

me dit que celui la tire plus vite que l'autre qu'il sort mai , qui a premiere vue n'est pas le mien non plus, je regarde le premier le deuxieme le premier Avec laure, et le deuxieme devient le mien, nous sommes dans une espece de chambre nacelle spatiale, que je prends sans hésiter, elle bidouille avec un ordinateur mini labo et nous essayons de fabriquer du LSD, il me dit que son pistolet tire a je ne sais plus combien de bille, Le truc c'est que la manipulation dure , secondes et des trucs dont je n'ai rien a foutre, h et on fait une interruption au bout d'une heure, mais comme je vois qu'il est prêt a parler je lui demande .

Au bout de , juste pour une question de diplomatie, s'il peut avoir des fa-mas a bille des plaquettes sortent et Laure regarde ? et il part en eclatant de rire et je ne me rappelle plus ce qu'il a dit, comme si c'était des négatifs, apres je pense a aller chez tantine - son appartement m'est livré, puis au milieux il y a une plaquette differente, je repense a la semaine de survie que j'ai passé dedans, avec des pastilles rondes colorées en motif dessus et en tirant de l'intérieur, a ne plus sortir, une feuilles de trips sort, a vivre avec les provisions qui restaient, bleu uniforme, a guetter la moindre petite boite de sardine qui pourrait trainer dans un coin, Elle me tend la feuille et j'arrache un buvard avec les dents, les volets fermés, Il a pas de gout, pendant plusieurs jours, on se dit qu'ils sont ratés, c'était quand tantine m'avait pretté son appartement pour que je revise mon bac, Apres j'essaie de retourner à la teuf, je me rappelle même du trajet en train, mais il y a un long chemin arpentu dans cette espece de chateau avant d'y arriver La premiere fois c'était facile mais là je sais pas ce que j'ai j'arrête pas de me perdre, ******************** , Je m'enerve, je suis au restaurant, je tourne en rond et jme reveille ? un self, , qui ressemble au self de mon boulot, Apres je vais boire un coup au bar mai , en haut, Ariel Wizman arrive et me propose un verre Je refuse

Je suis une espece de tueur super héro qui se déplace dans des trains en banlieue parisienne, je commence à me barrer,

Je tue les gens assis dans leurs fauteuils avec une espece de baton ki troue ? mais il me rattrape et insiste, et il s'avère que certains sont en fait des monstres, finalement j'accepte.

Mais dans le tas je tue aussi des gens normaux, mais il se contente de me parler longuement, A un moment donné, ******************** j'étais dans la maison de cette fille , en descendant sur le quai lors d'un changement j'apercois au bout du quai un black qui regarde devant lui avec un katana attaché a la ceinture, elle était super vener'.

Par peur je crois, j'ai l'impression qu'elle en voulait aux hommes de la terre entière.

je l'attaque et il se jette sur moi ? et qu'elle m'en voulait surtout, on echange des coups mais il est très doué en maniement du sabre, mais qu'elle m'aimait encore trop pour pouvoir me jeter de l'acide à la gueule avec son pistolet à eau comme elle disait l'avoir fait avec d'autres , alors qu'il prend le dessus je décide de m'enfuir en traversant les voies Puis je retourne dans les trains tuer des gens Plus tard on dira de moi que c'est bien k'il y ait un justicier qui tue les monstres mais que malgré tout il tue des gens normaux, moi, C'est sans doute le prix à payer pour l'épuration des monstres ? j'imagine que je ne croyais pas à son bluff parce que je ne flippais pas trop, Il est quand même un peu fêlé ce justicier sanguinaire, enfin si, Je suis dans une petite cabane de jardin d'enfants avec des potes, je flippais, on est , mais j'avais l'assurance de celui qui a encore le contrôle de la situation.

dedans serrés ? Après une longue discussion, c'est la nuit, je prends mon sac à dos et décide de rentrer chez moi, on rigole bien, elle habite en pleine forêt, et on décide de partir avec ? c'est une belle journée, Alors je ne sais comment le cabanon se retrouve lancé a ? je me met en route sur le chemin, Mais un pressentiment m'assaille et je suis sur qu'elle vient de sortir de chez elle pour me suivre Je continue un peu km, puis je bifurque brusquement vers la gauche, h sur la route avec nous tassés dedans, en courant presque, c exellent la sensation de vitesse surtout qu'on est tout pret du sol mais au bout d'un moment on se dit qu'on arrivera pas a sarreter vu que ya pas de freins ni de volant, et puis quelques metres plus loin, alors on se penche sur les côté pour se faire sortir de la route ? je tourne encore à gauche, ca marche, en m'accroupissant afin d'être caché dans les hautes herbes, on s'eclate dans l'herbe mais le cabanon ralenti pas du tout, je retourne donc dans la direction d'où je viens, on continue a la même vitesse dans l'herbe, en parallèle au chemin.

c'est d'autant plus exellent qu'on essaie de revenir sur la route k'on la retraverse et ressort de l'autre coté, et je prends soin de rester caché, a se taper tous les branchages et autres trucs ki trainent, en rampant, Finalement le bordel va s'eclater au fond d'un tunnel tout noir, avec mon sac à dos, bien sur a aucun moment je ne ressent de douleur ce qui laisse le tout assez tripant, diable.

comme un manege presque ? c'est exitant, Bref on sort et on décide de taper le squatt, j'essaye de revenir vers le chemin, en fait ca devient vite une teuf a pas beaucoup mais même ambiance ? Je croise des gens Je croise des gens, et a un moment je sens une de mes dents ki tient plus tres bien ? mais pas ma petite sorcière, alors j'ose pas la toucher de peur qu'elle tombe, je sens qu'elle est deja devant, puis en fait je m'apercois que toutes mes dents sont comme ca, et donc je retourne sur la route et décide de la suivre afin de l'attraper, je bade finalement je touche et elles tombent toutes je les crache, je fais une longue route, Ca fait pas mal mais c super deprimant, je traverse un petit village, je me sens vieux, je me suis transformé en une espèce de totem de gros chat -tête de fou- , foutu, je l'ai dessiné ici, g bien kiffé le reveil, et les villageois m'accueillent avec respect, Janvier , comme je suis enorme.

je casse des trucs en passant le village semble tout en bois je brise des bouts de murs et tout je suis a une teuf une sale teuf toute moche avec du béton partout et des déchets, quelqu'un dit que le village n'a pas été conçu pour me recevoir, c'est une grande place infinie ya des murs au loins, je passe par une petite maison, je me fous de tout, le village semble construit sur l'eau, avec des potes inconnus encore, à la manière de venise, je trouve laure allongée l'un sur l'autre avec un gars sous une table, a l'entrée d'un petit pont, enfin ? deux personnes sont là pour me saluer, entre deux tables en quelquesorte ? Je les pousse à l'eau et je passe, ils sont un peu coincés mais ils ont l'air bien, quel plaisir, ils ne bougent pas, finalement je continuerais ma route et beaucoup plus tard j'arriverais à ma destination, n'ont l'air de ressentir aucun sentiment, qui ne sera plus ma maison mais une espèce de village - teuf dans lequel je m'amuserais bien, je me detourne d'eux, j'y croiserais alors mon ami tom qui sera en super forme, et j'y pense plus, **** je suis avec bérénice et c'est le soir tard, january , on est chez elle, dans une belle maison qui ressemble a celle de mon père a saint nom ? on est dans la cuisine on croise sa soeur vite fait et je sais plus qui dit qu'elle va dormir dans la douche, enfin je ne fais pas trop attention avec béré on passe la soirée dans le canapé a discuter dans le noir un peu Une petite salle nous est libre pour aller jouer à la console au dernier étage, a la fin on s'embrasse c'est calin c'est tendre.

on ramene plein de fruits pour manger devant la télé ? je suis bien avec elle, on fait pas trop attention au mec sous perfusion ki squatte dans la piece ? on décide de se coucher elle se déshabille completement et moi j'ai sué comme un porc toute la journée, on essaye de pas trop le deranger mais bon il a l'air dans le coma ? j'ai limpression detre collant sous mon t shirt alors je demande si je peux prendre une douche, , elle semble hésiter mais j'ouvre la porte de la salle de bain et la je vois sa soeur , Au moment de manger une peche je repense a cette histoire ? Enfin cette fille , vraie du jour ou j'ai eu la presence desprit de trancher ma peche ke je sentais pas trop pour decouvrir une espece de gros cafard a l'intérieur qui avait mangé tout le noyau, dans la cabine de douche.

Enfin malgré tout je mord dans la peche et ouais, nue.

c'est super pourri, ca me fait flipper sur le moment, jveux pas ouvrir la bouche ou regarder ske c, béré semble paniquer un peu aussi et la fille commence a secorcher les veines avec un couteau,

je v direct tout cracher dans la poubelle ? on lui dit d'arrêter,

et on s'apercoit en fait k'il y a plein d'insectes degueux dans les fruits, j'ose pas ouvrir la cabine de peur de la brusquer dans son acte, alors on jette tout, finalement on panique completement.

pis je vois mon noyau pourri ke j'ai craché et y'avait une araignée dedans, qu'est ce qu'on peut faire , en fait, la fille sort un couteau plus grand qui ressemble presque a un sabre et commence a se taper sur les poignets avec, , je gueule je sais plus quoi faire je dis a berenice "je dois me tirer, jolie araignée d'ailleurs, c'est parce que je suis là qu'elle fait ca, elle arretera peut etre si je m'en vais" On décide de se casser ? avant que j'ouvre elle était tranquille, Dehors ? berenice me dit que non c'est pas ça, c'est un zoo-parc d'atraction ? mais de toute facon je ne sais pas quoi faire alors je décide d'aller en bas, c trop naze, voir s'il y a quelqu'un, les attractions sont bidons ? appeller les pompiers ou je ne sais pas, ya des enormes sculptures de voitures concassées recyclées en fontaines, je descend flippé comme jamais, c moche et naze, en bas tout est noir je vais dans le jardin je me suis reveillé.

alors arnaud me demande si j'aime les longs ongles je lui dit que ca depend il me dit qu'il a des potes dans le zoo ki ont des supers ongles et qui se font passer pour des monstres alors je lui dit ouais motivé pour aller les voir on y va On arrive pres de la cage qui est un peu plankée en retrait du chemin dans de la vegetation j'apercois les dits potes-bestioles des espece de tres tres grand chien a poil long et a longues griffes qui peuvent se mettre debout et l'un des saute au dessus de la barriere et se jette sur moi mais il apercoit alors arnaud ki le calme et il retourne dans l'enclos en discutant nous raconte que c'est un peu la galère et tout et attention les gardiens arrivent ils ont vu les chiens géants se taisent pour pas se faire griller les gardiens pensent que ce ne sont que de bêtes animaux et les gardiens nous disent de pas rester qu'ils sont dangeureux et tout bref

les gros casse trips

arnaud et moi on est vener' et on seloigne alors que j'entends le bruit de moteur du véhicule des gardiens sur le chemin je dis a arnaud qui tire sa gueule d'arnaud vener' qu'on pourrait faire une grosse connerie et sans dire un mot il me comprends on arrive sur le chemin et on voit le petit train des gardiens moteur allumé arnaud monte au volant et démarre il accelere pas trop pour me laisser monter puis on fonce tout droit vers la plage pour aller crasher le vehicule c'est trop la grosse deconne les gardiens nous courent apres mais on va trop vite sur la plage TGV passent au bord de l'eau et nous font une barriere dans laquelle s'écraser arnaud n'a rien et moi je me fais un peu ecraser les jambes dans l'accident mais rien de grave le train est ravagé on se degage et s'on va contents d'avoir fait quelquechose de grand dans cette journée bizarre posted by c on PM december

un merdier sans nom posted by c on AM december Je suis dans le metro c'est un peu la galere mais j'ai confiance y'a une teuf ce soir je sais pas vraiment ou elle est une free la nuit tombe c'est long le metro je crois que je suis a Epinal Je pense j'espere que les autres savent ou ca se passe ou alors on trouvera sur internet c'est pas vraiment un probleme J'arrive à un squatt apres avoir pas mal marché apres le metro ki pue et tout Je ne sais plus trop comment mais une fois la bas je change de corps et je m'aproprie de celui d'Ophelie Winter parce qu'apparemment ca me fait hautement marrer d'être "devenu" cette superpouffe sauf que son futal pat' d'eph' est un peu chiant a porter vu qu'il remonte jusque sous la poitrine mais sinon ca va Ca fait pas particulierement marrer les autres mais bon Tout le monde a l'air préoccupé peut etre à cause de la teuf je ne le sais ni et à vrai dire je me pose pas trop la question Finalement on se retrouve à la teuf c'est dehors dans un champ pres des bois derriere des baches je me met en quête de taz je trouve un pti gars à lunettes qui me sort une pochette avec des gros cachets violets markés d'une spirale noire J'en prends trois pour les potes Je pense que c'est bon je vais retrouver les autres qui viennent de finir un deal avec un autre gars qui a une pochette avec des tazs similiaires violets a spirale noire ils sont ensemble mes potes hugo et un autre gars mangent leurs taz comme des gorets tox puis moi aussi mais ils ont toujours l'air préoccupé moi je suis a l'aise en Ophelie Winter même si j'aurais du changer de fringues parce que le pat' d'eph dans la boue c pas terrible c pas que c particulierement serré mais j'aurais bien mis des trucs super larges kan même Je v choper le fly et le programme on repasse de l'autre coté de la bache le son commence doucement j'entrapercois la vraie Ophelie Winter qui elle s'est habillé correctement pour l'occase baggy et sweat a capuche moi je commence a avoir de la boue juskau genoux avec mes habits de petasse Ca monte Je vois Hugo qui est trop stressé et qui bade tripe il m'explique que les tazs ca le fait bader ca le fait toujours bloquer sur quelquechose et qu'il arrive pas à parler J'essaie de le mettre à l'aise mais rien n'y fait alors j'le laisse jme demande pourkoi il fait ca Finalement la defonce se fait attendre et je me reveille posted by c on PM december Je suis dans une grande surface avec mon père et mon frère et ou ma soeur tranquillement on se ballade dans les rayons c'est ambiance un peu noël jouet et toutes ces conneries on arrive devant une petite scène avec des écrans géants ou sont diffusées des demonstrations de gosses qui jouent a des faux instruments-jouets style la fausse guitare electrique t'appuie sur un bouton ca fait un solo de la mort ki pue et alors apparait une démo de mon père sur une fausse batterie qui fait des pures grimaces tout en ayant l'air de s'éclater ça fait marrer tout le monde lui sourit gentiment en se voyant et devant l'hilarité générale J'apercois ma mère qui s'éloigne je vais la voir et je lui demande ce qui lui ferait plaisir pour noël si elle cherche quelquechose si je peux l'aider et elle me répond que ca ne me ferait pas plaisir J'insiste je redemande et elle me dit qu'elle voudrait une intraveineuse Elle me fait comprendre qu'elle plaisante pas du tout et qu'elle en a marre que tout l'indiffere et que pour noël le cadeau qui lui ferait plaisir serait d'en finir une bonne fois pour toute posted by c on PM november Je suis dans une espece de ville antique composée de grandes pieces carrées en pierre à ciel découvert avec de l'eau en bas et de passerelles pour se déplacer Je dois trouver de la bouffe pour moi et les jeunes mais c dimanche ou férié et tout est fermé alors bon hein personne va me souler et on mange pas Ya un petit noir qui panique pour son repas et qui va demander à sa mere ce ki se passe mais je leur dit qu'il est que h et que c pour ca parce qu'on mange à midi Et puis à ma gauche je vois les danseuses ki entrent A present nous sommes bcp plus en altitude genre un peu comme dans un phare géant il fait beau les danseuse investissent tout le parquet Je suis posé dans un coin avec un pote on les regarde il y en a qui sont déguisées d'autres non il y a peut etre des garcons je reconnais stephanie qui est déguisée et audrey qui l'est pas

genre à faire des commentaires sur nous vite fait

c'est rigolo

puis Jen passe pres de nous

je me leve pour l'embrasser elle s'arrete de danser Puis elle me dit que j'aurais pas du que c'était un test de danse et que je venais de tout niquer et puis stupidement mais comme d'habe ca me fait rire

je lui dit que c'était fait expres qu'elle aurait du me rejeter c'aurait fait genre la fille sérieuse ki bon ok La vie est belle Me reveille en me disant que maintenant les rêves rejoignent la réalité posted by c on AM november coeur combustible à vectorisation perforée trouance saignante à revendication suicidaire mutilation spirituelle et abolition synaptique terreur de l'erreur appartenance inconsistante et futilisation de la vie attentat psychique à deconnection sentimentale j'ai vraiment vraiment mal dormi posted by c on PM october Je suis dans la rue dans ces especes de rues qui montent ya pas beaucoup de voitures je suis avec l'infirmiere qui s'occupe de la naissance de mon fils moi même je suis super heureux elle me parle gentiment genre pour amortir le choc psychologique je lui raconte que ca fait trop chelou c'est vrai c'est une drole de sensation on marche dans les rues qui montent ensoleillées style montpellier ou marseille des potes sont là j'essaie de réaliser ce que c'est qu'avoir un enfant en fait je ne l'ai jamais vu mais je l'aime déjà je me dit qu'il va falloir que je previenne cette pute de mère que je n'ai pas revue depuis longtemps sans penser un instant qu'elle doit être la premiere au courant de la naissance d'un fils l'infirmiere ne dit rien elle ne me pose pas de questions et se contente de sourire pour ne rien gacher Peu après en arrivant en haut d'une rue des gamins des petits reubeu en rond lancent des caillous sur les passants pas vraiment mechamment ils sont en rond et tirent en arriere genre entre leur jambes et les caillaisses ne font jamais de trajectoire rectiligne mais toujours des paraboles peu agressives Je chope quelques caillou dans les mains je m'en prends quelques un mais aucun ne me fait mal Au début je pensais à une agression mais en fait ca pourrait etre un jeu alors je relance un caillou gentiment sur un des gamins pour montrer l'exemple qui va le toucher au pull Ainsi plusieurs "potes" se mettent a faire pareil et vite fait c'est une petite bataille de caillou entre nous et les gosses C'est rigolo moi aussi je commence à m'amuser Au bout d'un moment je vais voir les gamins et je leur demande si ca leur dirait pas qu'on fasse l'effort de blesser personne ils sont super d'accord et d'un coup les gosses deviennent nos potes y sont super cools et pas du tout mechants comme on aurait pu le croire Je m'allonge Que du bonheur Quelqu'un lance une enorme caillaisse ki retombe juste a coté de ma gueule Je lui dit qu'il aurait pu me defoncer la tete qu'en plus c'aurait pu tomber sur ma blessure que j'ai à la tête mais d'ou vient elle Apres ya eu un trou comme ça ou j'étais assis tout au fond d'une classe à coté d'autres mecs ki discutaient a ma gauche a ma droite derriere moi la porte de sortie je tape une URL sur mon pupitre www joystick com mais je vois que dogi ki est devant moi l'a tapée avant de toute facon je m'en branle completement de cette url Et dans la salle se situent a présent les parents et les grands freres arabes des gosses de tout à l'heure C'est toujours un peu tendu avec eux on sait pas ce qu'ils pensent faut pas les contrarier Je ne sais plus ce qui se passe mais apparemment je continue dans ma lignée réconciliation universelle et pour me faire "accepter" je propose à un des darons tunisiens d'organiser une petite fête comme ca ici Il trouve que c'est une exellente idée et commence à faire danser les jeunes filles et les garcons sont là habillés racailles à "subir" les evenements familiaux Et quand un mec se presente au padre moustachu qui est dans le coin de la classe il désigne une fille avec qui il va se marrier A un moment une belle beur aux longs cheuveux noirs et longue robe bleue passe se plie au meme verdict et se retrouve avec un mec mais je remarque un des gaillards avec une casquette ki a vraiment pas l'air content Les jeunes sont tout fous il y en a ki se mettent a danser le world trade center Le gaillard pas content à un moment donné passe près de moi et me lache un "toi demain t'es mort" Faussement innocemment histoire de pas le lacher je lui demande spontanément "pourquoi " il leve la main style chui vener' t'fou pas d'ma gueul' jlui fait ok ok je sais pourquoi t'es vener' je vais essayer d'arranger ça il me retorque que j'ai intérêt Ca me fait soudainement bader d'avoir été plein de bonnes intentions mais je me rends compte que j'ai voulu a vouloir rendre les gens heureux me mêler de ce qui me regarde pas J'ai pas envie de lui dire que même sans ce "rituel de formation de couple" il n'aurait surement pas pu avoir cette fille à cause de la décision du daron et de la fille elle même qui aurait pas voulu de lui mais qu'importe puisque je suis responsable de la "fête" c'est à cause de moi qu'il n'aura pas cette fille J'ai décidé de me reveiller J'ai grave envie de fumer posted by c on PM october J'arrive en haut de cette tour ki accueille cette fête ki devrait durer toute la nuit Une gigantesque tour sombre formée d'une colonne centrale avec un ascenceur et a chaque étage d'étroites passerelles en pierre qui mènent à des anneaux et des plateformes Au début je ne ressent aucune gêne à me balader dans ces dangeureux corridors c'est la fête c'est gothico-hardcore les gens sont habillés en noir et nombreux sont ceux au visage tout blanc Je passe la majeure partie de la nuit au dernier étage sur une plateforme dans la grisaille et la noirceur à faire je ne sais plus quoi fumer boire avec des gensgens Arrive le moment de bouger le matin bref je me leve je crois que je vois un mec tomber il a du trop picoler je crois que ya de la drogue ki tourne des peutris dans un cadre pareil c complement dément j'arrive au niveau de l'ascenceur j'ai l'impression que ya des gens ki me regardent Au niveau de l'ascenceur devant moi un mec a l'air completement faya et se jete dans le vide lui aussi Je commence à stresser je suis plus du tout à l'aise sur les étroites plateformes de cette tour Je me dis que la fête tourne en bad et que je ferais mieux de me casser Je descends En bas plus de monde qu'au dernier Des filles et des mecs cheveux longs noirs visage plus blanc ke blanc me regardent Ils me regardent l'air alléchés ca me fait plutot flipper Je v voir mes potes et je leur dit "putain j'ai l'impression que ces mecs sont des vampires pret à me bouffer" Ils me regardent en souriant légerement et me font comprendre que g pas tout à fait tort Je chie à moitié dans mon froc mais je comprends vite ke mon affaire est vite réglée L'un de mes "amis" me mord c'est sans douleur ca fait l'effet d'une petite piquure dans le cou Je sens que des changements opèrent en moi Soudain je comprends tout Je comprends cet endroit "glauque" même si avant j'apréciais sa beauté maintenant je sais de koi il est fait je connais son esprit je le comprends je comprends pourkoi je voyais des types tomber Les autres boivent du sang Moi ca ne me dit pas trop "Tu va voir le gout du sang ca va venir petit à petit" Le sang à l'air amer et semble défoncer Mon cerveau a définitivement switché je ne serais plus jamais le même Je me rappelle m'être réveillé et avoir bien badé en regardant ma fenetre L'air d'avoir compris quelquechose sur la vie sans savoir koi Une grosse désillusion Un gout amer et la peur ****************************** J'arrive dans la salle quelques personnes mangent ma mère est occupée dans la salle d'à côté Elle me demande si j'ai mangé je dis que oui alors que c'est pas vrai et elle retourne se préparer Elle prépare une campagne electorale brushing boucles d'oreilles et compagnie Mon père mon frère et ma soeur finissent de manger s'affairent autour des techniciens en tout genre Je m'installe à table Je commence à prendre du dessert Personne ne fait attention à moi La chaise est petite ou alors la table est enorme par rapport à moi Tout le monde se moque du fait que je puisse prendre le dessert avant l'entrée voire que du dessert voire pas manger du tout J'ai une enorme envie de pleurer mais je me retiens car ce sont les pédés qui pleurent Ma vie n'a plus aucun sens ****************************** Je suis dans un dongeon avec mon frangin et un pote Mon frangin découvre le truc qu'on cherchait alors qu'on a tout ratissé Je fonce le rejoindre et en fait je le feinte comme un sale enfoiré En plus il a du mal a jouer parce que mes touches sont placées au milieux des siennes alors je n'arrête pas de l'empecher de jouer correctement Il me traite d'enfoiré on rigole enfin lui un peu moins il prends le jeu super au serieux Et alors j'arrive avec compagnons dans une grande salle des monstres se baladent en hauteur sur des corniches Ici c'est les chiottes Bon ya une echelle je m'y colle je monte En haut deux enormes slimes dégueulasses vraiment écoeurants Je veux les jarter avec mon coutal mais en fait j'en ai pas alors je fais semblant d'en avoir un rp attitude et je fais tomber les slimes sans me faire toucher Je trouve un coutal un vrai je décide de le prendre entre les dents mais ya du sang dessus et je me dis qu'il est peut etre empoisonné Bref je redescend et au passage j'agite une grande couverture qui est sur une corniche en face pour voir ce que ca fait Tous les monstres plient bagages et partent en vacances c le delire Et soudain un gros demon en feu arrive en défoncant un mur Panique Je cours il m'envoie une boule de feu et me crame le cul Je suis dégouté alors je décide de faire une action folle par vengeance à savoir oser lui verser le verre d'eau que j'ai dans la main sur la tête Sa tête fume au contact de l'eau le feu noirci un peu il s'enerve Je fonce vers les chiottes et j'ouvre les lavabos quand il rentre je fais trisser de l'eau en mettant mes mains sur le robinet le monstre s'en prends plein la face mais bon ca suffit pas à l'éteindre de toute facon je savais depuis le début que ça allait jamais marcher je me fais latter je suis mort ****************************** Je suis à Paris avec une copine sans visage ce soir j'aimerais sortir faire un truc cool elle me parle d'un concert de Britney Spears ringard mais en russie

donc super cool

Chuis motivé elle hésite j'y vais en lui disant de me rejoindre Une heure de train super facile la nuit tombe doucement j'arrive en russie ambiance début de soirée je trouve la salle du concert sans problèmes Elle me rejoint dans cette salle super obscure un peu de monde et en fait ca n'est pas Britney qui chante mais des types qui jouent de la musique bruitiste avec des vrais outils genre fraiseuse géante percus en enfoncant des gros clous dans le sol un peu à la stomp version mecano Tres vite on voit ce que c'est on observe un peu de spectacle et puis je me dis qu'il faudrais pas que je rentre trop tard que je loupe le dernier train parce que passer la nuit en russie ca me branche moyen surtout qu'il fait moyennement chaud Donc moi et la fille sans visage retournons vers la gare pour se payer un billet La guichetierre m'annonce le prix je fouille mes poches pleines de flyers pour trouver le billet de euros qu'il me manque et je ne le trouve pas Je pose tous les prospectus et flyers sur le comptoir pour voir si le billet n'est pas caché dans le tas finalement je fais tout tomber par terre et quelques russes passent en coup de vent en ramasser - je suis certain que l'un d'eux vient de me prendre mon billet de euros - je cherche partout un peu dégouté mais pas trop la fille s'impatiente négocie avec la guichetierre russe me balade dans le coin decouvre un mec qui fait des trucs bizarres solitaires dans un coin des escaliers revient sur le quai puis apres une heure je trouve un billet de euros par terre Ca doit etre le mien je le prends et je vais au guichet me payer un billet Mais la meuf me dit qu'il est h passées et donc le prix du billet a augmenté de euros Je lui demande c'est quoi ce délire et commence a me parler en russe Je lache l'affaire Il est vers heures du matin et je propose a la fille d'attendre le matin dans un café On trouve un petit troquet russe table de cantines tous serrés belle fenetre pour voir sur le quai les gens sont la mais ne disent riengens exactement ce qu'il me faut je m'installe a une table et commence par regarder par la fenetre ****************************** Nous sommes dans la deumeure de mon grand pere une espece de phare en bord de mer qui ressemble un peu a une villa Mon pere est la d'autres gens de la famillegens typés un peu asiatiques que je ne connais pas Mon grand pere arrive je pensais qu'il était mort mais en fait non il est la majestueux tout le monde se montre tres respectueux avec lui moi je fais un peu le fier mais sans manquer de respect il est grand un air determiné les sourcils noirs on me dit qu'il se permet d'appeller "emelyne" tous ceux qui ne saluent pas correctement histoire de dire qu'il faut pas déconner avec lui ****************************** Pour aller à un cours de croquis exterieur j'imagine on se paume completement genre dans le coin du batofar Après maintes galères on arrive à se retrouver à l'école C'est pas super cool j'ai des resultats moyens il faut que j'assure mais je suis déterminé Et là j'apprends que si lily n'a pas son année alors des circonstances aténuantes jugée par la direction de l'école et le conseil de classe de ma responsabilité feront que je ne pourrait pas passer non plus Je gueule au scandale je suis super vener J'envoie valser ma boite de beuh qui se repand sur le sol Heureusement la prof ne voit rien Je suis tellement enervé qu'il faut que je pète des trucs Je me dis que Lily a interet a avoir son année si elle ne veux pas que je la tue ****************************** Nous sommes en face d'une école maternelle Je me rapelle que pour venir nous avons du nager dans un souterrain rempli d'eau et que mes poumons ont failli exploser Enfin voila nous sommes tous assis sur de longs rondins de bois en face de cette école maternelle perdus dans les bois une foret qui ressemble à celle des vosges Tout autour de nous des grandes collines boisées abruptes En fait le chemin le plus rapide pour rentrer en ville est de reprendre le souterrain innondé En attendant nous sommes sur les rondins de bois nous vincent robin antoine hugo et bien d'autres

Arno On fait tourner des ballons j'ai oublié le nom du gaz qu'on met dedans et on les aspire on est euphoriques Les mamans qui viennent a la maternelle se mefient de nous éloignent les gosses Vincent à même donné un ballon à un gosse ****************************** Il fait nuit je suis avec le douh et dogi et nous sommes en pleine ville direction notre appartement je crois Nous sommes dans une mégalopole il y a la foule je crois que ca fait deja plusieurs heures que j'ère Mais surtout il y a une gigantesque fête foraine placée sur les trottoirs géants

grandes roues

lumières dans la nuit enfants

etc

On continue notre chemin on passe par une route un peu moins bien éclairée mais il y a toujours du monde On entends de plus en plus de cris et d'agitation je ne sais plus de quoi on parle mais je finis par deviner qu'il y a une manifestation voire une émeute au bout de la route on entends des explosions les gens avancent moins vite gens Soudain à droite un enorme bruit puis deboulent gros véhicules avec du metal a fond qui sort de l'autoradio des vieux rockers a la maiden dans les voitures ils passent en trombe à coté de nous Deux secondes plus tards on s'apercoit qu'un vehicule a été laissé la au croisement de la route à droite Comme l'endroit ne devient plus tres sur notre sang a tous ne fait qu'un tour donc on monte tous spontanément dans la voiture satisfaits de nous on déconne Par contre c'est le douh qui monte au volant et il est plutot bourré donc il conduit n'importe comment même s'il dit qu'il assure je suis lui dit d'aller lentement On roule rues sombres lumieres gens ruelles même A un moment donné on se retrouve dans une petite cour le douh laisse finalement le volant a dogi ****************************** Il pleut C'est la deuxieme fois qu'on part pour une ile ou habite un ami je crois à trois dans une voiture moi une fille que je crois etre lily et l'ami en question Enfin bref la premiere fois c'est lily qui a conduit une petite voiture tout c'était passé sans problème La j'ai pris la de mon père Je la trouve un peu lourde à conduire je me vautre un peu dans les flaques d'eau mais ca va Les autres montent l'ami qui devient provisoirement dogi ramene une valise qui est sensée etre pleine de beuh et on part On arrive en ville un carrefour je crois que je panique un peu vu la faible maitrise du véhicule je galère un peu avec les vitesse enfin bref je ne sais pas comment je me demerde mais au feu la voiture est à l'envers au premier rang On rigole un peu mais jaune parce que bon c'est une situation pas super comode Je joue avec l'accelerateur pour essayer de tenir en place Le feu passe au vert j'accelere un grand coup en marche arrière virage et là enorme dérapage en plein milieu du carrefour genre truc spectaculaire partage en couille en tournoyant sur nous mêmes sous la pluie Des que la voiture s'immobilise ben j'attends les flics qui mettent quelques secondes à arriver "Bougez plus mains sur le capot" Etrangement on est tous les à l'avant et c'est pas ma moi à la place conducteur mais c'en est pas moins moi qui ait fait la connerie Enfin bref on poses nos mains sur le tableau de bord je les imagine nous braquer dehors celui a ma gauche lance les clés et les flics viennent nous voir limite en rigolant Un type et une fille sans uniformes Ils restent tres sympa compatissent et nous emmenent ****************************** Je suis dans un magasin hm une salle au premier rang des types vetus bizarrement Je crois que je cherche un cahier et je reconnais les types du premier rang c'est les types du Morning Live sur m tels que je les ai vus hier a la télé en fumant avec Arno Jerem et Lily Celui à la cagoule a un cahier pres de lui Je lui vole et me tire en courant Ils crient et tout je me planque derriere differents panneau Un mec porte un grand panneau et je le suis en me planquant derriere jusqu'a la sortie Je suis dehors je cours vers la sortie du parking Et tout devient noir avec un message ecrit en blanc "C'est un fait Vous riez " ****************************** Antoine de Caunes s'est suicidé cette nuit j'ai essayé de vérifier sur le net mais impossible de confirmer la nouvelle

C'est triste

Aussi je me suis fait braquer dans un parc enfin Je passe je vois un gars de la classe qui magouille avec une racaille Il vient me voir me demande de lui preter de la tune je suis vraiment pas chaud car je sais que c'est pour la racaille je lui dit hmmm peut etre combien Si c'est pas be il me dit francs je fais non pas moyen et la la racaille arrive et me menace avec un couteau il le colle contre ma gorge et au lieu de capituler je dis a tout le monde je vais mourir les amis Adieu ****************************** Je suis à l'arrière d'un jardin genre à Epinal avec la foret derrière Un enorme feu consumme le bois dans la nuit les flammes remontent même le long de la barrière du voisin sous la pluie Des gens éteingnent le feu de la barrière avec des arrosoirs Je vais vers la foret qui brule deja un peu moins au fur et a mesure que je m'approche le feu est de plus en plus pe

droite -- index- saucisse.org - RANDOM --nounourz --mix

tarteflure.com


Holy shit this is fucking skum ! connards ont visité ce tas de foutre